S’attendre à quelque chose c’est le meilleur moyen pour être déçu.e

0 Pas de mots-clés Permalien 0

Ce week-end, j’ai commencé le livre L’énergie vagabonde, de Sylvain Tesson. Un gros bouquin qui réunit plusieurs de ses textes.

En le lisant, je me dis que j’emporterais ce livre si je devais n’en emporter qu’un sur une île déserte… Jusqu’à ce que je trouve un autre livre qui me procure à peu près le même genre d’émotions. 😉

Il y a un passage magnifique sur les voyages et sur le fait qu’on se renseigne souvent tellement avant qu’on cherche ensuite à trouver quelque chose de précis au lieu de se laisser aller à la surprise.

Voici deux extraits dans lesquels il en parle mieux que moi.

[…] le voyageur, une fois l’esprit encombré de mythes, ne partira pas pour découvrir des royaumes inconnus mais pour vérifier si ceux-ci ressemblent à son rêve.

Ou encore:

[…] l’une des vertus du bon wanderer est de ne rien attendre du chemin qu’il emprunte. A chaque pas il cueille les émotions, il se gorge de nouveautés, mais il n’essaie pas de trouver des correspondances entre ce qu’il découvre et ce qu’il espérait trouver.

Ça m’a fait penser à ce copain qui m’avait demandé un jour si j’avais déjà vu les pyramides d’Egypte… en vrai.

Comme ce n’était pas le cas, il me raconte:

J’étais tellement déçu! Parce que, juste à côté des pyramides, mais vraiment très très près, il y a la ville.

Comme si on l’avait trompé sur la marchandise. A force de voir des images qui montrent les pyramides sous un angle qui ne montre évidemment pas le côté moins incroyablement beau de ce site, il s’était fait une fausse idée.

Je me suis retrouvée à ressentir la même chose sur la plateforme en verre qui surplombe le Grand Canyon et qui paraissait tellement incroyable… en photo.

Faire attention à ne pas rendre la réalité plus belle qu’elle ne l’est

Il y a quelques semaines, je suis allée dormir chez un couple d’amis qui a construit des cabanes dans les arbres. (Je les avais d’ailleurs interviewés dans un épisode de mon podcast Ils ont osé.)

Régulièrement ils reçoivent des jeunes voyageur.euse.s qui s’arrêtent durant leur périple pour leur donner un coup de main.

Une fois, ils avaient reçu un couple qui adorait la photo et bidouiller sur leur ordi.

Du coup, en voyant le site internet des cabanes, ils ont proposé de leur en faire un plus « pro ».

Une fois rentrés chez eux, ils se sont mis à la tâche et, quelques semaines plus tard, ont envoyé le résultat à mes amis.

Les photos étaient dingues. Genre les cabanes sous la voie lactée. Mon pote a presque pas reconnu ses cabanes!

Il a gentiment remercié le couple mais lui et sa femme ont décidé de garder le site internet tel qu’il était. Moins dingue mais plus proche de la réalité.

Sa raison:

Je préfère que les gens trouvent le lieu plus incroyable en arrivant que ce qu’ils s’étaient imaginé.

C’est effectivement mieux que le contraire: des gens qui s’imaginent un truc tellement incroyable et qui sont déçus dès le premier pas posé sur le site.

Pas seulement pour les voyages

J’ai ressenti cette impression de déception une fois au théâtre. J’étais allée voir une pièce du petit fils de Charlie Chaplin, James Thierrée. Je me rappelle avoir été époustouflée par la performance mais aussi avoir pleuré d’émotion tellement c’était beau.

Lorsqu’il est repassé dans un théâtre pas loin de chez moi avec une nouvelle pièce, j’ai immédiatement pris des billets en me réjouissant de ressentir à nouveau cette même émotion.

Sauf que j’ai été vachement déçue. Cette émotion de la découverte, on ne la ressent qu’une seule fois et chercher à la ressentir à nouveau est vouée à l’échec.

Et les films! Lorsqu’on lit trop de choses sur un film qu’on aimerait voir, on commence à s’en faire… tout un film. Ah, chouette, ça a l’air de ressembler à ce film que j’ai vu et que j’ai adoré. J’adore ce genre de films!

Bref, c’est parti pour le festival de mise en cases!

Savoir (ou avoir l’impression de savoir), chercher quelque chose de particulier, trop se réjouir de quelque chose, c’est fermer la porte à la surprise, c’est (prendre le risque de) rester dans cette triste zone où la déception est presque garantie.

Ne s’attendre à rien, laisser venir, moins se réjouir. En voici un sacré programme!

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Inscrivez-vous et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
0

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *