Cette pandémie: du pain bénit pour ceux.celles qui trouvent toujours des EXCUSES pour ne pas avancer

Cette pandémie: du pain bénit pour ceux.celles qui trouvent toujours des EXCUSES pour ne pas avancer 2400 1256 La vie en plus simple | Mélanie Blanc

Bon, cette fois on y est dans cette fameuse deuxième vague. C’est parti pour le confinement, reconfinement, semi-confinement. Bref, pour une vie qui est tout sauf celle qui était la nôtre il y a encore même pas une année.[spacer]

Et c’est la m… On ne va pas dire le contraire. Même moi qui aime être seule chez moi à travailler sur ce que je veux quand je veux, ça me fout les boules. La première fois, ça pouvait encore être rigolo parce que c’était nouveau mais, là, on sait ce que ça implique.

Le plus gros problème, c’est cette incertitude. Le fait de ne rien pouvoir planifier, d’être dans l’impossibilité de s’imaginer à quoi va ressembler notre quotidien dans un mois, une année ou même deux ans. Ne pas pouvoir se projeter.[spacer]

Va-t-on pouvoir à nouveau:

  • voyager
  • voir une bande de potes pour une soirée
  • claquer la bise à une personne qu’on croise par hasard dans la rue
  • fêter Noël en famille (dire que, chaque année, on ne comptait plus le nombre d’articles qui donnaient la parole à des gens qui redoutaient de passer les fêtes avec les siens. Cette année, les mêmes risquent de prendre la parole pour dire à quel point c’est difficile de passer les fêtes seul.e.s, loin des siens…)
  • passer le cap de la nouvelle année avec du monde
  • passer des examens, en vrai
  • fêter son anniversaire avec du monde
  • assister à des séances avec des collègues (même si on n’en pouvait plus de toutes ces séances 😉 )
  • …[spacer]

Voilà pour le cadre.

Mais comme je suis du genre à toujours vouloir trouver des solutions plutôt que rester sur les problèmes, je note une tendance:[spacer]

Prendre cette pandémie comme excellente excuse pour ne pas faire ce qu’on n’aurait de toute manière pas fait.[spacer]

Les Oh mais c’est vraiment trop con, moi qui voulais justement faire telle chose.

Ah bon, il me semble pourtant que tu n’avais pas fait la moitié du quart d’un pas pour aller dans ce sens avant que tout ça nous tombe sur la gueule.

C’est vrai mais je le voulais pourtant vraiment.

Oui, tu le veux surtout vraiment depuis que tu sais que c’est impossible de le faire…[spacer]

Pour se mettre en position de victime, il n’y a pas mieux: Tu te rends compte, le.a pauvre, il.elle aurait pu/dû faire ça. Mais, tu vois, avec cette pandémie, il.elle doit remettre en question tous ces plans… C’est trop triste pour lui.elle.[spacer]

En y repensant bien, cette personne avait peut-être même déjà évoqué ce vague projet, cette volonté de faire autre chose.

Et, c’est marrant, mais, avant la pandémie, il.elle avait déjà une “excellente” excuse pour ne pas s’y mettre (le manque d’argent, un.e proche avec une mauvaise santé qui nécessitait qu’on reste pas loin au cas où, le manque de temps,…)[spacer]

C’est fou comme on trouve toujours des excuses pour ne pas faire un pas alors qu’on sait qu’en faire un nous ferait un bien fou. Une fois le cap de la trouille passé. Parce que c’est normal d’avoir peur de l’inconnu, de faire une chose qu’on n’avait jamais fait avant, de se lancer dans quelque chose sans être sûr.e que ça va fonctionner. C’est FLIPPANT!!!!!![spacer]

C’est flippant – même monstre flippant, ok – mais chaque fois que vous choisissez de donner raison à l’excuse plutôt qu’au pas en avant, vous laissez votre petit diable remporter la partie.[spacer]

LA SOLUTION

La prochaine fois qu’une excuse est en train de monter pour vous “prouver” que vous ne pouvez pas faire telle chose alors que vous auriez pourtant tellement envie de la faire, je vous propose un truc:

FAITES une action pour vous permettre d’aller de l’avant, dans la direction de ce que vous rêveriez de faire. Il n’y a que ce sens qui est le bon.[spacer]

Par exemple:

  • Vous aimeriez faire un voyage –> faites des recherches sur cette destination, même juste 5 minutes
  • Vous aimeriez déménager –> regardez ce qu’il y a sur le marché en surfant sur un site de location ou de vente de biens immobiliers, même juste 5 minutes
  • Vous aimeriez changer de job –> mettez votre CV à jour, même juste 5 minutes
  • Vous aimeriez aller faire une partie de votre scolarité à l’étranger –> prenez contact avec quelqu’un qui l’a fait pour en parler, même juste 5 minutes[spacer]

Trouvez la plus petite tâche à faire pour vous approcher de cet objectif plutôt que de vous laisser tirer en arrière, là où règne la peur. Et, cela, pas juste une fois mais chaque fois qu’une excuse jaillit.

Qui sait, peut-être que ça vous permettra de réaliser votre objectif. Ou peut-être que vous vous rendrez compte que c’est ce que vous pensiez que vous vouliez mais que, en fait, ce n’est pas vraiment le cas. C’est de faire qui compte et pas le résultat.

N’essayez surtout pas de parler avec votre petit diable parce que c’est le champion du blabla. Il est capable de vous faire avaler n’importe quoi. Donc, pour le faire taire, n’engagez surtout pas la conversation. FAITES. Faites quelque chose, c’est le seul moyen pour le faire taire.[spacer]

Ne laissez surtout pas la toujours très mauvaise excuse remporter la partie. Parce que c’est le meilleur moyen pour terminer votre vie rempli.e de Si seulement j’avais osé…[spacer]

Il y a 0 commentaire(s). Ajoute le tien.

*

code

    RIEN QUE POUR VOUS !
    Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon guide numérique
    "3 habitudes qui vont changer votre vie"
    Newsletter Bonus Mailchimp
    RIEN QUE POUR VOUS !
    Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon guide numérique
    "3 habitudes qui vont changer votre vie"
    Newsletter Bonus Mailchimp