Comment faire pour trouver ce qui est essentiel à nos yeux?

Et si j’étais seule au monde…

Et si j’étais seule au monde… 2400 1256 La vie en plus simple | Mélanie Blanc

Le pitch de mon blog est: se débarrasser du superflu pour se concentrer sur l’essentiel.

Ça parait simple présenté comme ça mais comment faire pour savoir ce qui est superflu et ce qui est essentiel dans notre vie quand on a la tête dans le guidon comme on l’a souvent et qu’on n’a (ou ne prend) pas une seconde pour prendre un peu de hauteur, se poser et tenter de comprendre ce qui nous fait vibrer?

Essayez pour voir! Prenez même juste 5 secondes là, maintenant et demandez-vous ce qui est essentiel à vos yeux.

Une ou plusieurs réponses vont certainement jaillir. Mais réfléchissez encore un peu plus loin…

Est-ce vraiment essentiel?

Vous vous dites peut-être que vous aimeriez que ce soit essentiel mais que ça ne l’est en fait pas vraiment. Que ce qui est vraiment essentiel, vous n’osez pas l’avouer – même en silence – parce que vous trouvez que c’est trop cu-cul, pas assez intelligent, peut-être beaucoup trop superflu (justement! 😉 ) pour la plupart des gens.

Pour savoir ce qui est vraiment important pour moi, je commence par essayer de déterminer ce qui est superflu. En effet, ne faut-il pas d’abord ouvrir les stores pour voir la lumière?

Je me demande alors souvent ce que je ferais si j’étais seule au monde. Pas forcément seule au monde mais si je ne vivais pas sous les yeux de personnes à qui je cherche (même inconsciemment) à plaire.

La déco de mon appart? Est-ce que ça compte vraiment? Est-ce que j’en prendrais autant soin si personne ne venait jamais chez moi, si un photographe ne risquait pas de passer une fois pour immortaliser l’intérieur d’une minimaliste?

La nourriture? Comment est-ce que je me nourrirais si les médias ne nous bombardaient pas d’articles sur les choses bonnes à manger pour notre santé et les autres à éviter absolument?

Pareil pour les fringues, pour le choix de mon job, pour les gens que j’ai envie de voir,…

Qu’est-ce que vous faites rien que pour vous et qu’est-ce que vous faites un peu (ou beaucoup) pour les autres?

Il ne s’agit pas de prendre une quelconque décision une fois que vous avez répondu à ces questions mais juste de vous en rendre compte et, peut-être, à plus ou moins long terme, de vous demander comment vous pourriez dépenser moins d’énergie, de temps ou d’argent pour ces choses qui ne comptent finalement pas tant que ça…

Le premier pas est de s’en rendre compte. Et c’est le pas le plus important parce que c’est celui qui permet de mettre la machine en route.

Il y a 1 commentaire(s). Ajoute le tien.
  • Quelle bonne idée cette question !
    Elle est un bon moyen de se rappeler que la comparaison nous guide dans beaucoup de nos choix, même si ça fait longtemps qu’on l’a compris : les objets que nous achetons mais en effet aussi pour des choses plus importantes comme notre job, nos activités, etc et c’est affreux, mais peut-être aussi pour certaines relations (on aime bien être avec le plus cool de la bande, mais passé le collège, ce n’est peut-être plus trop justifié, non? 🙂 ).
    Merci pour ton article

*

code

    RIEN QUE POUR VOUS !
    Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon guide numérique
    "3 habitudes qui vont changer votre vie"
    Newsletter Bonus Mailchimp
    RIEN QUE POUR VOUS !
    Inscrivez-vous et recevez gratuitement mon guide numérique
    "3 habitudes qui vont changer votre vie"
    Newsletter Bonus Mailchimp