Voir du positif dans tout. J’EN PEUX PLUS!

L’autre jour, je parlais avec une copine qui a eu un souci avec une de ses amies. En gros, celle-ci l’a maltraitée en déversant sur elle toute sa rage. Mais les tenants et les aboutissants de l’histoire ne sont pas vraiment importants.

Quelques jours après cette aventure, je demandais à mon amie comment elle se sentait par rapport à ce qui venait de lui arriver et elle m’a répondu qu’elle avait un gros avantage, c’est qu’elle arrivait toujours à trouver du bon même dans les pires moments.

Et là, figurez-vous que j’ai eu un wouah-moment. Vous savez, ce genre de moment où la vie se met sur pause. Un peu comme dans les dessins animés japonais que je regardais enfant dans lesquels le héros volleyeur ou footballeur saute puis reste immobile dans les airs avec, en général, des rayons de lumière éblouissants autour de lui juste avant qu’il tire le coup du siècle.

A ce moment, je ne pensais plus vraiment à ce que cette copine me disait mais je pensais que j’ai longtemps répété EXACTEMENT la même phrase: J’ai l’immense avantage de toujours arriver à trouver du bon même dans les pires moments.

A cette seconde, je me suis demandé si c’était vraiment autant un avantage que ça où si c’était pas plutôt une manière de ne pas s’affirmer, de souvent se laisser marcher dessus et arriver à justifier cela en se disant que, c’est pas grave parce qu’il y a du bon à sortir de tout ce qui nous arrive.

Depuis quelques temps, je ne suis plus du tout d’accord avec cette phrase. La route sur la voie de l’affirmation de moi est encore longue (ou pas, qui sait…) mais je trouve désormais qu’il y a des situations qu’on ne doit pas accepter, qu’on a le droit de ne pas trouver ça juste, et surtout de s’affirmer même si ça veut peut-être dire déplaire plutôt que d’être un gentil paillasson qui sourit toujours même quand on se frotte bien les pieds dessus.

Je pense que j’ai effectivement toujours trouvé du bon à tirer dans chaque situation mais je pense qu’on a encore plus à tirer de dire ce qu’on pense.

C’est un peu comme avec un boulot chiant. On peut se persuader que c’est pas si mal mais, souvent, en osant vivre un truc mieux eh ben… c’est vraiment mieux! Même si c’est souvent beaucoup plus inconfortable.

Ou c’est comme toutes ces soirées où je suis allée alors que j’en avais pas du tout envie. Mais, plutôt que passer pour la rabat-joie en déclinant, j’y allais en me disant que j’allais forcément rencontrer quelqu’un d’intéressant, entendre une histoire qui allait m’inspirer pour mon blog,… C’était effectivement presque toujours le cas. Mais je me forçais et je pense que j’aurais été mille fois plus contente de faire ce dont j’avais vraiment envie, même si c’était rester peinard chez moi avec un bouquin.

Ou c’est comme ces gens, même proches de vous, qui disent toujours qu’ils vont bien quand vous leur demandez comment ça va. Vraiment?! 😉 (En plus, je suis sûre qu’ils le pensent en le disant.)

Moi, par exemple, je me suis faite une belle chute à vélo il y a un peu plus d’un mois. Résultat: une fracture de la mâchoire. Donc opération, deux dents cassées, j’ai dû manger que du mou pendant deux semaines et, aujourd’hui, je n’ouvre encore pas bien la bouche et manger reste un peu galère.

Depuis, souvent les gens me disent que j’en retirerai du bon. Avec le temps, tu verras, t’en riras. Peut-être mais, pour l’instant, je vais vous dire deux trucs par rapport à ça:

  1. Il ne faut jamais freiner qu’avec la main gauche quand vous êtes sur un mountain-bike électrique parce que la roue avant se bloque d’un coup et vous allez passer à coup sûr par-dessus le guidon et vous fracasser la gueule, si c’est pas plus. (Parce que ça aussi, on me la dit: T’as finalement du bol que ce ne soit QUE ça…)
  2. Ça fait chier.

Voilà, pour l’instant c’est comme ça. Dans deux mois ou dans trois ans peut-être que je vous sortirai une grande leçon de vie par rapport à cet accident mais, pour l’instant, c’est ce que je ressens. Je l’assume et je le dis. Ou plutôt surtout je l’écris! 😉

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
10

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *