Il n’y a parfois qu’à enfoncer des portes déjà ouvertes

Il y a quelques semaines, on regardait les infos avec mon amoureux. Un moment, le présentateur parle de Sarkozy qui vient de sortir un bouquin. Il relève quelques phrases de ce livre dont celle-ci:

J’aime gagner. Je me suis toujours battu pour la victoire, mais force est de reconnaître que j’ai beaucoup plus appris de mes échecs que de mes succès.

A ce moment, mon amoureux me dit, en gros (je ne me rappelle plus exactement de sa phrase), que c’est vraiment enfoncer des portes ouvertes!

J’ai beaucoup repensé à ça ensuite.

C’est vrai que, quand on dit des évidences, ça paraît souvent un peu cu-cul, genre « merci mais ça on sait ».

Quelques jours plus tard, j’interviewais une médecin pour un magazine pour lequel je travaille parfois. Il était question de régimes et notamment des bienfaits du jeûne.

Redevenu hyper à la mode, cette diète existe pourtant depuis des siècles et ses vertus sont reconnues, cela depuis belle lurette. En gros, c’est un peu comme la méditation ou toutes les autres techniques ancestrales du genre. On les redécouvre mais elles ont fait leur preuve depuis longtemps.

Pendant l’interview, voici ce que cette médecin m’a par exemple dit sur le jeûne et la nourriture qui m’a fait tilt:

  • Dans toutes les religions, il y a une période de jeûne (carême, ramadan). C’est une période indispensable pour que le corps puisse bien fonctionner, que des cellules puissent se régénérer.
  • Bien manger et bouger, c’est une réalité pour vivre bien. L’un ne peut pas aller sans l’autre. Se restreindre dans l’alimentation et rester assis sur son canapé n’est pas une bonne stratégie.
  • Il y a 50 ans et plus, les gens profitaient des bienfaits du jeûne intermittent même sans spécialement jeûner et cela parce qu’on ne mangeait qu’un repas par jour. Les autres, c’était des plus petits repas. Il y avait beaucoup de dépenses physiques parce qu’on se déplaçait beaucoup à pied. On sait que les gladiateurs faisaient une période de jeûne pour être plus performants, pour se préparer au combat.

Cette spécialiste ajoutait que, quand elle avait entendu parler de cette méthode, cela lui a paru… léger, superficiel!

Pile comme mon amoureux. Quand c’est trop simple, ça paraît trop cu-cul pour être efficace, trop simple pour être honnête.

On a tendance à toujours chercher du neuf, du wouah, du « ah ça j’avais jamais entendu! »

Alors qu’on a parfois tout ce qu’il nous faut sous les yeux.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
2

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *