[MAUVAISES HABITUDES] Arrêtez d’essayer d’arrêter!

Je sais pas si vous êtes comme moi mais, dans mon cas, il suffit de me dire que je n’ai plus le droit de faire quelque chose, d’acheter tel article ou de manger telle chose, pour que je crève d’envie de me ruer dessus – même carrément beaucoup plus qu’avant – et de tout envoyer balader.

Il n’y a même pas besoin que ce soit quelqu’un qui me l’interdise, ça peut être un truc complètement entre moi et moi.

  1. J’en ai marre de cette mauvaise habitude.
  2. Tellement marre que je veux arrêter tout de suite de l’avoir.
  3. Donc je fixe une limite: cette habitude ne passera plus par moi. 

C’est simple, net et précis sauf que deux minutes, deux heures ou deux jours plus tard, ça se transforme en:

Quoi? Je disais il y a deux minutes (deux heures, deux jours) que je voulais me débarrasser de cette mauvaise habitude?!???!!? Moi?!!????!!? PAS DU TOUT!!!!!!! 

C’est fou comme on a parfois la mémoire courte… 😉

J’vous explique même pas comme je me déçois quand je me rends compte de mon manque de force de caractère. Je me trouve nulle et, vous savez quoi, ça me donne encore plus envie de me ruer sur ce que j’avais dit que j’allais arrêter il y a deux minutes (deux heures, deux jours). Foutu pour foutu…

Comme mon truc de me dire qu’il suffit de me dire que j’arrête une mauvaise habitude pour que ce soit le cas ne fonctionne que très très moyennement sur moi, il fallait bien que je trouve une autre solution.

Non mais c’est qui l’chef ici?!!!?????! J’vais quand même pas m’avouer vaincue. C’est mal me connaître!

J’ai donc pris une grande décision: j’ai décidé d’arrêter d’essayer d’arrêter.

Ça ne veut pas dire que je ne fais plus rien. Ça veut juste dire que je fais autre chose. Et, cette autre chose, c’est de mettre une contrainte entre l’envie de faire quelque chose qui, je le sais, ne me fais pas forcément du bien, et le passage à l’action.

Je vous explique:

Par exemple, j’ai envie de réduire ma consommation de viande. Donc, au lieu de ne plus manger de viande du tout, j’ajoute une contrainte: quand je veux de la viande, je vais l’acheter dans une boucherie et pas dans le supermarché dans lequel je vais faire mes courses habituellement. (Oui, j’avoue, je vais encore au supermarché!!!!!! Shame on me… 😉 ) Du coup, ça rend l’acte d’achat un peu plus compliqué; du coup, j’en achète moins qu’avant. Et même si c’est juste un peu moins, c’est déjà ça. Ça rajoute une dose de conscience dans l’acte et, pour moi, c’est déjà le début de la victoire.

J’ai aussi un problème avec les écrans. Parfois je repars dans mes vieux travers de glande devant la télé plutôt que de faire quelque chose qui m’apporterait beaucoup plus mais qui me demande plus d’efforts, genre lire. Donc, au lieu de m’interdire de regarder la télévision, je me dis, ok, tu peux le faire, mais tu fais d’abord 5 minutes de méditation. Ah, ah, ah! Contrainte, donc moment de pause entre l’envie et le passage à l’acte, donc conscience dans l’acte, donc déjà un pas vers la victoire.

J’ai aussi imaginé un autre truc. Je ne l’applique pas mais je me suis dit que si je voulais changer cette habitude, je testerais ce truc. Les sucreries (glaces, biscuits, soda, gâteaux & co…). Au lieu de s’interdire de descendre un paquet de biscuits, une plaque de chocolat ou une canette de coca, on check d’abord le nombre de carrés de sucre qu’il y a dans ce qu’on s’apprête à avaler. (A ce propos, j’adore ce compte Instagram qui vous mâche une partie du travail.)

Vous voyez le genre…

Amusez-vous à trouver des trucs! Et, surtout, arrêtez d’essayer d’arrêter!

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
7
1 Commentaire
  • Cécile
    janvier 30, 2019

    Bonjour, j’aime bien cette vision des choses, elles culpabilise moins.
    Moi aussi mon truc c’est les écran, surtout la TV

    Mais je veux pas en arrivé à la supprimer, alors, je me dis: OK tu peux la regarder, mais chercher une émission, un programme intéressant, ou tu peux apprendre qschose,
    Du coup, j’ai découvert des émissions bien, des recettes de cuisine…
    Sinon, c’est OK mais avance une activité en même temps: repassage, couture , borderie.
    Sinon, c’est  » que puis je faire d’autre »?
    Je vais appliquer pour d’autre chose.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *