Pour les kids, mieux qu’un cadeau, des souvenirs pour toute une vie

Il y a quelques semaines, j’assistais à l’enterrement d’une personne âgée. Durant la cérémonie, son fils a pris la parole pour faire un discours. Il racontait sa jeunesse avec ses parents et relatait notamment ses vacances, chaque été, dans les montagnes suisses dans sa famille maternelle. Des vacances très simples. Des journées remplies de virées dans la nature.

Durant ce discours, j’avais l’impression de voir exactement cette personne enfant. Je projetais certains souvenirs que j’avais moi aussi vécus chez ma grand-mère maternelle. Des souvenirs différents et en même temps un peu semblables.

Je suis toujours étonnée comme finalement nos histoires se ressemblent toutes un peu. C’est comme sur ce blog. Je raconte certaines histoires qui me paraissent très personnelles et souvent, plus celles-ci sont personnelles, plus des gens me disent qu’ils ont vécu exactement la même chose. Ou pas exactement la même chose mais un peu quand même. Bref, on arrive à se projeter dans chaque histoire personnelle.

Ça me rappelle cette illustratrice que j’adore qui, quand elle a perdu son frère (un autre illustrateur), s’est mise à dessiner ses souvenirs d’enfance en compagnie de son frère. Une manière pour elle de faire son deuil. Elle publiait ces dessins sur sa page Facebook et les gens n’arrêtaient pas de lui dire qu’ils avaient vécu la même chose, que c’est dingue qu’elle décrive aussi bien leur enfance alors qu’elle décrivait la sienne. Ces histoires ont tellement plu qu’elle en a d’ailleurs fait un livre.

Bref, pour en revenir à mon histoire d’enterrement, je me suis demandée ce qu’on allait bien pouvoir dire au mien, où à tous ceux des grands-mamans qui auront vécu sous l’ère d’internet…

  • elle était trop cool, elle likait toujours mes photos sur Insta…
  • on se skypait deux fois par année
  • elle m’envoyait des gif trop chouette!

ABONNEZ-VOUS à MA NEWSLETTER!
Tous les vendredis, gratuitement dans votre boîte e-mail. Exemple.
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers

Ça m’a fait un espèce d’électrochoc et je me suis dit qu’il était important de construire de vrais souvenirs avec nos proches.

Quelques jours après cet enterrement, j’étais invitée à l’anniversaire de ma filleule pour ses 10 ans. Je n’ai pas encore fait grand chose avec elle de particulier mais je me suis dit qu’il fallait que ça change. (Je me rappelle de virées annuelles avec mon parrain et ma marraine et ça m’a marqué à vie.) J’ai donc décidé de lui offrir des souvenirs avec moi, une sorte de rituel qu’on partagerait toutes les deux plutôt qu’un xième jeu ou truc d’apparence plus wouah mais dont elle se lasserait certainement au bout de deux jours.

Je lui ai donc offert une pomme. Eh oui! C’est clair qu’elle a plus éclaté de joie en ouvrant le paquet qui contenait un déguisement de licorne!!!!! 😉

En fait, je lui ai pas offert une pomme mais un pommier. Plus précisément le parrainage d’un pommier qui a été planté au printemps dernier dans un verger participatif. (J’ai la chance de travailler pour la fondation qui est à la base de cette initiative alors je ne vais pas me priver d’en faire un peu la pub!!!!) En gros, chacun peut parrainer un arbre. On participe ainsi à la préservation de la biodiversité. Entre autre. Ça, ça gonfle l’ego de l’adulte un peu bobo. Moins celui de la gamine de 10 ans…

Par contre, ce qu’il y a de génial, c’est que, chaque année, au printemps, on va pouvoir aller toutes les deux tailler cet arbre avec tous les autres parrains du verger. Et surtout avec l’agriculteur qui va nous expliquer comme faire. Et, à l’automne, on va pouvoir aller récolter autant de pommes qu’on veut durant la fête de la récolte réservée aux parrains du verger.

Je m’imagine déjà avec elle, chaque année durant ces deux journées, à nous retrouver dans ce verger, à regarder les arbres grandir et ça me remplit de bonheur de me dire qu’on va partager ces quelques moments ensemble année après année. On va y rencontrer des gens qu’on verra chaque année, juste à ces deux occasions. Et, qui sait, peut-être qu’on continuera à y aller quand elle sera adulte. Ça restera notre truc à nous. Bref, ça m’éclate total!!!!!

Ça m’a fait super plaisir de lui offrir cela et, une fois que je lui ai expliqué le principe, elle a été ravie aussi.

J’adore ce genre de cadeaux qui se prolongent dans le temps.

Dans la même veine, quand j’étais petite, ma tante m’offrait chaque année un pull d’une certaine marque. C’était notre rituel. Chaque année, je savais ce que j’allais recevoir de sa part et, chaque année, je me réjouissais comme une folle.

Un ami fan de musique, lui, offrait chaque année à sa filleule pour son anniversaire, un CD (maintenant ce serait plutôt une liste Spotify) avec les morceaux qu’il préférait par genre. Une année, c’était jazz, une année c’était classique, une année c’était rock,… Il lui faisait ainsi sa culture musicale et ça permettait à la filleule de mieux découvrir son parrain.

Une autre amie offrait chaque année, pour Noël, aux membres de sa famille, le livre qu’elle avait préféré dans l’année.

En cette période de Noël, pensez à ces genres de rituels. Ça fera plaisir et ça fera, en plus, peut-être un chouette truc à dire à votre enterrement… 😉

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
4

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *