Si vous êtes en phase de transition, ces phrases devraient vous parler

Ah ces fameuses périodes de transition… Ces phases où l’on a envie de quitter une berge mais qu’on n’a pas encore atteint celle qui nous tend les bras. On se retrouve sur un pont à n’être plus vraiment dans un monde (l’ancien) et pas encore vraiment dans l’autre (le nouveau). On se sent tiraillé.e entre un univers qu’on connaît par cœur et dont on a ras-le-bol et celui qui nous fait de l’œil mais qui nous angoisse car cette terre est inconnue. Parfois on a envie de sauter dans le nouveau, d’autres fois on veut se calfeutrer dans l’ancien. C’est un pont avec des hauts et des bas. Les montagnes russes émotionnelles.

C’est une mue, celle qui va permettre d’entrer dans notre nouvelle peau.

Ça peut toucher différents aspects de nos vies: personnels et/ou professionnels, une chose qui va bouleverser notre vie entière ou juste un tout petit aspect.

  • quitter son job pour tenter de réaliser son rêve
  • quitter son.a partenaire
  • changer de régime alimentaire
  • enfin arriver à se lever plus tôt pour prendre un peu de temps pour soi
  • mettre en place une nouvelle habitude
  • éloigner une personne toxique qui nous pourrit la vie
  • enfin oser dire NON
  • enfin oser dire OUI

Le week-end dernier, j’ai dévoré l’autobiographie d’Armistead Maupin dont j’avais déjà adoré les célèbres Chroniques de San Francisco. Dans ce livre, Mon autre famille, il parle de cette transition que l’on doit souvent faire pour quitter l’enfance et passer dans le monde adulte: quitter sa famille biologique pour se construire ce qu’il appelle sa famille logique, celle qui va nous accompagner dans la deuxième partie de notre vie. Pour lui, il s’agit surtout de quitter une famille américaine ultra-conservatrice qui l’empêche d’être complètement lui pour se trouver une nouvelle famille qui lui permettra de faire son coming out et d’ainsi assumer au grand jour son homosexualité qu’il cache depuis des années dans l’Amérique des années ’70.

Il parle de cette transition mais pas seulement. Sa transition sera aussi professionnelle puisqu’il s’agira pour lui de s’accepter et de se positionner en tant qu’écrivain professionnel et quitter le statut de j’aimerais bien être écrivain.

Dans cette phase de transition, il y a les choses qu’on peut faire et celles sur lesquelles on n’a aucune prise. C’est un subtile mélange entre prise et lâcher prise. 

Il y a un chapitre que j’ai particulièrement aimé dans ce bouquin, justement celui où il parle très précisément de cette phase et plusieurs phrases ont résonné en moi. Je me dis qu’elles pourraient aussi résonner en vous, parce qu’on est toujours en transition, pour une chose ou une autre.

Je vous les livre en vrac, sans commentaires.

Sortir du placard vous rend dangereux aux yeux de ceux qui croient qu’il leur faut y demeurer à tout prix.
La plupart d’entre nous ne savons pas quand notre heure a sonné. Nous ne nous en rendons pas compte du tout. C’est seulement un caprice fugace, un coup de télépohone ou une bribe de conversation, et une chose en amenant une autre, la vie devient ce qu’elle n’aurait jamais été sans ce point de départ, un hasard.
Tous les écrivains en herbe connaissent la musique: on accepte un emploi peu reluisant d’employé de bureau parce qu’il faut manger et payer son loyer, mais les tâches de scribouillard que vous accomplissez au travail (si encore vous avez la chance que votre poste en exige) vous vident tellement que vous n’avez plus envie d’écrire, le soir venu. Alors vous démissionnez au bout de quelques mois et vous vous lancez à fond dans le free-lance. Vous jouissez d’une certaine liberté, au moins, et de la possibilité de développer vos talents d’artiste. Ne vaut-il pas mieux tirer le diable par la queue que d’être esclave d’un maître sourcilleux? Sauf qu’en fait non. Se battre pour assurer sa subsistance provoque une sorte de panique permanente, et on ne peut pas se montrer créatif dans cet état. Alors, vous vous trouvez un nouvel emploi stable, profondément soulagé mais furieux contre vous-même, et le cycle infernal recommence.
N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
16

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *