MINIMALISME: Mes réponses à vos questions

Ces dernières semaines, j’ai été interviewée deux fois sur le minimalisme. Lorsque la première journaliste m’a appelée, j’ai mon petit diable qui a immédiatement pris du service pour me souffler dans l’oreille en même temps que cette journaliste me parlait: Mais tu te prends pour qui pour répondre à ses questions?!!??? T’es pas minimaliste! Les vrais minimalistes, c’est Dominique Loreau, Marie Kondo, The Minimalists,… mais pas toi!!!!!

Mais comme j’ai appris que cette voix est tout sauf ma meilleure guide, je lui ai gentillement répondu: C’est bon, je sais que tu es là mais je gère!

Avec cette journaliste, on a convenu d’un rendez-vous pour qu’elle vienne chez moi une semaine plus tard. Une semaine qui m’a permis de beaucoup réfléchir à ce thème et de constater que j’étais vraiment minimaliste!!!!! Vraiment de chez vraiment! (Comme quoi j’ai bien fait de ne pas écouter mon petit diablotin…)

Cette semaine m’a aussi permis de me rendre compte à quel point me débarrasser du superflu avait été libératoire. Je pense que c’est grâce à ça que j’ai ouvert ce blog, que j’ai quitté mon job de salariée et que je me donne les moyens de vivre la vie de mes rêves. Le minimalisme va bien au-delà d’une question purement matérielle.

Suite aux deux interviews auxquelles j’ai répondu (une sur le minimalisme en général que vous retrouverez ici et une vidéo sur mes trois astuces pour avoir un dressing minimaliste qui se trouve là), pas mal de gens m’ont posé des questions sur comment je fais, combien de temps j’ai mis pour en arriver là,…

Comme je sens que le minimalisme titille pas mal, j’ai décidé de répondre aux questions que vous me posez le plus souvent afin que tout le monde puisse les retrouver ici. C’est parti!

QUAND JE VOIS TON INTÉRIEUR, JE ME DIS QUE JE N’ARRIVERAIS JAMAIS À AVOIR AUSSI PEU. COMMENT TU T’Y ES PRISE CONCRÈTEMENT?

J’ai pris du temps. Je crois que ça fait 10 ans que je réfléchis à ça et ce n’est que depuis récemment que je peux dire que cette fois c’est bon. J’ai compris et je n’ai plus peur de retomber dans l’hyper-consommation. Mais ça m’a pris 10 ans. D’abord, c’est parti d’un constat: j’en avais marre de passer du temps à chercher les choses. J’en avais marre de toujours hésiter au moment de m’habiller le matin. J’en avais marre de passer régulièrement du temps à faire du tri. J’en avais marre de voir tout ce qui partait à la déchèterie. J’en avais marre de rentrer d’une virée shopping avec des trucs qui ne me faisaient même pas plaisir à peine une heure après les avoir achetés. J’avais beaucoup et je me sentais bof. Je me disais que j’avais sûrement mieux à faire de mon temps, de mon argent et de mon énergie. Je ne savais pas quoi mais je sentais qu’il devait y avoir mieux, comme si tous ces objets me retenaient et m’empêchaient de m’envoler. J’entendais souvent dire qu’on se sentait mieux avec moins alors j’ai voulu tester par moi-même. Mais tout s’est fait par étapes, avec des rechutes. Ça ne s’est pas fait en un week-end, avec un livre, de la bonne volonté et un coup de baguette magique.

C’EST PAS CHIANT D’ÊTRE À CE POINT MANIAQUE?

ABONNEZ-VOUS à MA NEWSLETTER!
Tous les vendredis, gratuitement dans votre boîte e-mail. Exemple.
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers

C’est drôle parce que c’est souvent ce que les gens pensent – que je suis maniaque – alors que je le suis beaucoup moins qu’avant, lorsque j’étais entourée d’une tonne d’objets. En fait, je peux même dire que je ne suis plus maniaque du tout. Avant, comme j’avais beaucoup de choses, il fallait que tout soit bien rangé pour que ça paraisse ordonné. Aujourd’hui, comme j’ai beaucoup moins d’objets, même s’ils ne sont pas rangés, ça paraît toujours rangé. Je peux dire que je ne passe plus une minute à ranger. C’est simple, je ne range plus jamais*.

TU VIS EN COUPLE, AVEC DEUX ADOS À MI-TEMPS, COMMENT ÇA SE PASSE?

Je crois très bien mais il faudrait leur poser la question. J’ai une règle claire: je ne m’occupe pas de leurs affaires. Etre minimaliste est ma démarche personnelle et je ne souhaite pas l’imposer aux personnes qui partagent mon quotidien et dont ce ne serait pas le trip.  Je suis minimaliste mais nous ne sommes pas une famille de minimalistes. Les enfants font ce qu’ils veulent dans leur chambre. Pareil dans leurs armoires. Je ne me permettrais jamais (enfin il me semble…) de jeter quelque chose qui ne m’appartiendrait pas. Chacun fait son chemin, s’il le veut et quand il le veut. Pour les pièces communes, j’ai trouvé la parade: j’ai placé une caisse dans chaque pièce. Si un truc traîne, hop, dans la caisse. Je ne m’occupe pas de ranger leurs affaires. Si j’ai choisi d’être minimaliste, c’est notamment parce que ranger ne fait pas partie de mes passe-temps préférés alors ce n’est pas pour passer ce temps gagné à ranger les affaires des autres. Quand ils cherchent des choses, ils savent où chercher.

TU DIS QUE LE MINIMALISME TE FAIT GAGNER BEAUCOUP DE TEMPS (EN PLUS DE L’ESPACE). TU REMPLIS CE TEMPS PAR QUOI ALORS?

Justement par rien! Et c’est ça qui est génial. C’est vrai que ça me fait gagner un temps fou parce que je ne passe plus de temps (ou très peu de temps) dans les magasins, je ne passe plus de temps à ranger, à trier,… Figurez-vous que parfois je m’emmerde et je ne sais pas depuis combien de temps ça ne m’était plus arrivé. Et quel bien ça fait!!!!! Parce que j’ai réduit drastiquement le nombre d’objets qui m’entourent mais aussi le nombre de rendez-vous dans une journée, le nombre d’heures passées sur les réseaux sociaux, devant la télé,… Bref, tout ce temps passé à faire des choses qui ne m’apportaient pas grand chose à la fin de la journée. Parfois j’ai l’impression d’être comme un enfant qui s’emmerde et qui, à force de s’emmerder, trouve soudain quelque chose à faire, quelque chose qu’il n’aurait peut-être jamais fait autrement. Je me laisse surprendre. J’écris beaucoup plus, par exemple, alors qu’avant je disais toujours que j’aimerais le faire mais que je n’avais pas le temps de le faire. C’est marrant, maintenant, quand j’entends des gens dirent qu’ils n’ont pas le temps de faire quelque chose, je me dis toujours que moi, c’est dingue, parce que j’ai le temps de faire tout ce que je veux.

TU NE FAIS PLUS JAMAIS D’ERREURS D’ACHATS?

Si, ça m’arrive encore mais beaucoup moins souvent. Et, quand ça m’arrive, je ne m’en veux pas. Je m’en rends d’ailleurs beaucoup plus vite compte. Dernièrement, par exemple, j’ai acheté un livre sur Kindle. Comme c’est Amazon, quand vous achetez un bouquin, on vous en suggère un autre et, comme vous êtes tranquillement chez vous, c’est hyper-facile de cliquer sur un autre bouton pour commander un autre bouquin qui a l’air pas mal puis encore un autre, puis un suivant. Dimanche dernier, je crois que j’ai acheté 5 bouquins alors qu’initialement je n’en voulais qu’un seul. Je me suis tout de suite sentie mal mais sans vraiment savoir pourquoi. Au bout de quelques jours, j’ai compris que c’était suite à cette frénésie d’achat. Je me suis donc débarrassée des 4 livres que je ne voulais pas et je n’ai gardé que celui que je voulais initialement et ça m’a libérée d’un poids de dingue. Avant, j’avais tendance à mettre les objets que je ne voulais plus en quarantaine, soit dans un sac au fond d’une armoire. Comme ça je pouvais aller récupérer l’objet si je me rendais compte que c’était con de l’avoir jeté. Maintenant, je m’en débarrasse vraiment sans passer par la case quarantaine et tant pis si je rachète finalement la même chose dans deux mois parce que j’en ai vraiment envie. Je préfère racheter à nouveau que de ne pas m’en débarrasser.

QU’EST-CE QUE ÇA A CHANGÉ DANS TA VIE?

Franchement tout! Je suis plus cool, plus drôle, plus détachée du matériel, plus détachée de ce que les gens pensent de moi, je fais mieux la différence entre l’essentiel et le superflu, je fais plus facilement des choix, je recherche moins la perfection, je suis plus ouverte à ce qui se passe autour de moi, je suis plus attentive, moins stressée, moins pressée, je suis plus sensible à la nature, je suis plus souvent émue, je laisse la place à l’improviste, je sais plus ce que je veux. Ça n’a pas juste changé ma vie, c’est bien plus que ça, c’est une RÉVOLUTION!!!!

*Vous comprendrez bien que je suis volontairement polémique en disant que je ne range plus jamais. La vaisselle et la lessive propres ne se dirigent pas encore sans une aide humaine dans les armoires…
N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
6
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
2 Commentaires
  • corinne
    juin 21, 2018

    Merci Mélanie!
    Ça fait déjà longtemps que le sujet m’interpelle, je chemine, lentement… j’avance, je rechute, je continue… mais en te voyant évoluer, je sais que je suis sur la bonne voie!
    Bises

    • valentiny
      juin 23, 2018

      Coucou,
      Super article, j’en veux encore un!
      Moi aussi je veux une vie comme ça et j’y arriverai !
      Merci !
      Douce journée !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *