Challenge #12: Simplement répondre « merci » quand on me fait un compliment. Le bilan

Comme je vous le disais en fin d’année, j’ai décidé de continuer mes challenges parce que j’adore les faire. A la fin de l’année, j’avais décidé de les continuer mais de ne plus écrire de billets à ce sujet et puis je suis revenue en arrière parce que:

  • plusieurs personnes m’ont dit qu’ils aimaient bien savoir ce que je faisais comme challenge. Que ça les faisait rire et parfois même réfléchir;
  • c’est plus drôle de le faire quand on sait qu’on va devoir partager son expérience. Ça donne envie de le faire plus sérieusement et de tenir bon quand on serait tenté de flancher.

Durant tout le mois de février, je me suis fixée comme mission de simplement répondre par un merci (ET C’EST TOUT) quand on me faisait un compliment. 

Je remarque que, quand on m’en fait un, j’ai tendance à détourner la conversation en minimisant la remarque ou en parlant tout de suite de l’autre personne en lui disant qu’elle aussi a l’air en forme, par exemple. Ou, quand on me fait un compliment sur un vêtement, j’aurais tendance à dire que Oh ça, c’est rien, je l’ai trouvé en soldes…

Bref, on me tend un ballon bien gonflé et moi je prends tout de suite une aiguille et le fait exploser.

Ça doit venir du fait que j’ai jamais aimé que ma tête dépasse. Cette fichue fausse modestie. (Enfin ça, c’était avant, parce que depuis que je me sens vachement mieux dans ma pelure, j’adore ça!!!!!!!)

Donc, en ce qui concerne ce mois, tout s’est plutôt bien passé. La plupart du temps (bon, c’est pas qu’on me fait des compliments à tout bout de champ non plus), je suis arrivée à me contenter d’un pas si simple Merci.

Mais parfois il y a des compliments un peu masqués. Ceux qui arrivent dans une discussion sans prévenir. Pas le Là je te préviens, je vais te faire un compliment. La remarque gentille qui arrive dans la conversation. Et là, c’était plus galère. Je me rendais compte une fois que j’étais déjà lancée dans mon Oh mais ça c’est rien. Toi aussi tu as ce côté-là,… Et là, BAM, CARAMBA ENCORE RATÉ, je ne pouvais m’empêcher d’esquisser un sourire.

Mais pourquoi juste répondre par un Merci et c’est tout? Parce que, à mon avis, ça permet:

  • de valider la remarque qu’on me fait. De ne pas la prendre à la légère mais de lui donner toute son importance. Parce que la parole de l’autre a de la valeur;
  • de rester dans un moment qui m’est inconfortable vu que j’ai encore de la peine quand on me met – même l’espace de 2 secondes – au centre de l’attention;
  • de rester dans ce fameux instant présent et pas de vite partir sur autre chose.

C’est ça que j’adore dans ces défis. On parle toujours de l’importance de sortir de sa zone de confort. Et, moi, je voyais toujours ça comme un truc énorme.

Pour moi, avant:

Sortir de sa zone de confort = faire un truc de complètement malade

genre plaquer son job alors qu’on a rien derrière. Alors que, ça, c’est pas sortir de sa zone de confort, c’est être inconscient et ça n’a rien à voir.

En m’imposant ces défis, je sors régulièrement de ma zone de confort parce que je ne fais plus les choses comme j’ai l’habitude de les faire. Je casse cette fameuse habitude. Et, ce qui est génial, c’est de voir je n’en meurs pas. Ça me permet de gonfler ma confiance en moi. Je vous jure que ça marche!

Donc, je ne peux que vous encourager à m’accompagner.

Pour le mois de mars, j’ai choisi un défi vachement couillu:

NE PAS PARLER DE LA MÉTÉO

et vu le temps qu’il fait, ça rsique d’être coton!!!!!!!! 😉

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
13

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *