Il y a quelques mois, j’ai fait une des pires conneries de ma vie…

Il y a presque deux ans, j’ai fait une des pires conneries de ma vie: quitter mon job de salariée pour vivre de ma passion.

Ça faisait plusieurs mois que j’en avais marre de mon job. Je sentais que j’avais fait le tour, que je m’encroûtais, que je ne voyais plus de perspectives.

A côté de mon job, j’avais développé mon blog. Je m’éclatais à le faire. Les réactions des lecteurs étaient super positives.

L’équation était donc simple. Il suffisait que je quitte mon job et que je mette 2-3 trucs en place pour transformer ma passion en boulot rémunérateur. Bref, me faire des couilles en or en faisant ce que j’aimais plus que tout.

C’est tout simple la vie, quand on y pense…

Sauf que ça ne s’est pas du tout passé comme ça.

J’ai quitté mon job, oui. Ça c’était la partie la plus facile à concrétiser. Une lettre de démission et voici cette tâche rayée de ma to-do list.

Mais, pour le reste…

Ma passion s’est rapidement transformée en enfer.

 

Avant, quand je pensais blog, je pensais:

Qu’est-ce que j’aimerais écrire aujourd’hui?

Quel message est-ce que j’aimerais faire passer?

Qu’est-ce que je pourrais écrire qui pourrait faire marrer les gens tout en leur apprenant quelque chose?

Qu’est-ce que j’ai mis en place qui m’apporte énormément au quotidien et que j’aimerais partager avec mes lecteurs?

Quand je pensais blog, c’était du bonheur, encore du bonheur et rien que du bonheur.

 

Mais désormais c’était devenu:

Comment je pourrais gagner de l’argent avec ce que je fais?

Et si je faisais payer mes newsletters?

Et si je mettais de la pub sur mon site?

Et si j’intégrais des liens sponsorisés?

Tout ce que je m’étais toujours promis que je ne ferais jamais.

Quand je pensais blog, c’était devenu MONEY, MONEY, MONEY!

Restez informés!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRATUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers

 

Avant, quand je croisais des gens et qu’ils me parlaient de mon blog, c’était souvent pour me dire:

Oh, j’adore te lire, c’est trop chouette.

J’ai découvert telle chose grâce à toi.

Tes billets me font toujours tellement marrer. C’est un bol d’air frais dans mes journées pas toujours très folichonnes.

Je vous raconte pas comme ça me faisait plaisir quand j’entendais ce type de commentaires.

 

Mais désormais, c’était plutôt ce genre de phrases que j’entendais:

T’as trouvé un moyen de gagner de l’argent avec ton blog?

J’ai lu que les blogs, c’était complètement dépassé. Maintenant il paraît que tout se fait sur Instagram…   

Tu dis que tu veux gagner de l’argent avec ton blog mais personne n’y arrive vraiment. Comment tu comptes t’y prendre? S’il y avait une recette pour en vivre, ça se saurait!

J’en venais à ne plus avoir envie que les gens abordent ce sujet pourtant si cher à mon cœur.

En gros, avant, c’était que du « j’ai envie de… » (le cri qui vient de l’intérieur) et désormais c’était presque plus que du « il faudrait que… » (le cri qui vient de l’extérieur).

La déprime totale…

 

J’en suis venue à beaucoup moins aimer travailler sur mon blog. J’avais perdu la gnaque. Je doutais de tout. J’avais envie de laisser tomber.

Je me surprenais même à regretter mon job que je ne supportais pourtant plus.

Et si j’avais fait une erreur? Et si mon blog n’était finalement pas si important? Et si cela n’avait aucun intérêt? Et si les gens qui répètent qu’on ne peut pas gagner de l’argent de cette manière avaient raison? Et si, et si, et si…

Heureusement j’ai toujours eu cette petite voix qui me répétait que j’avais fait le bon choix, que j’allais y arriver, que ça prendrait peut-être plus de temps que j’avais imaginé mais que ce n’était pas grave. Bref, qu’il ne fallait pas que je laisse tomber ce qui me faisait vibrer.

Il y a quelques mois, j’ai donc décidé de retrouver des mandats afin de gagner de l’argent autrement que par mon blog. Ça se passe plutôt bien et ça me permet de baisser la pression.

Je crois toujours que je vais pouvoir en gagner par ce biais et avoir une belle vie grâce à lui mais je me laisse le temps de le développer à mon rythme, à ma façon et je retrouve petit à petit du PLAISIR!

Alors, si je peux vous conseiller quelque chose, choyez ce qui vous anime  et cherchez à gagner votre vie autrement en gardant un peu de temps pour entretenir cette flamme. La transition se fera quand elle devra se faire, tout simplement, sans même que vous vous en rendiez compte.

#shareyourstory

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
18
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
8 Commentaires
  • Jane
    octobre 27, 2017

    Ton histoire me touche, car je trouve toujours incroyable comme on se laisse polluer par les remarques des autres, lesquelles peuvent nous faire douter, alors qu’on fond de soi on sait ce qui nous convient ou pas…

    J’essaie aussi de faire un gros travail sur moi, car je me laisse trop influencer par les gens qui me veulent du bien ou pas, mais qui pensent différemment de moi (et heureusement).

    Bref, article très intéressant.

    • Mélanie
      novembre 8, 2017

      Arrête! J’ai l’impression d’encore trop souvent me faire avoir parce que je veux faire la gentille fi-fille qui arrange tout le monde. Ce qui est chouette, c’est de s’en rendre compte et d’essayer de moi se faire « avoir ». Prendre chaque occasion d’être avec quelqu’un comme un exercice. Des fois je m’améliore, des fois c’est la cata totale. C’est bon aussi d’arriver à analyser quels genres de personnes ont le plus d’influence négative sur nous. C’est passionnant!
      En tous cas courage. Tu t’en rends déjà compte. C’est un bon bout de fait!

  • dazy anne
    octobre 28, 2017

    Bonjour Mélanie :et bien je vais moi aussi vous dire un grand merci pour vos billets que j’attend impatiemment chaque vendredi:merci de m’avoir fait découvrir l’univers de Nicole Maubert et de votre mise en garde concernant votre plus belle connerie!comme vous j’aimerai quitter un job qui me pèse pour un travail qui me correspond mais très précaire et financièrement bien moins confortable :je vais écouter vos conseils et ma petite voix pour garder en loisir mon hobby et qui sait!
    Mélanie avez vous déjà proposée votre collaboration au magazine FLOW? Vous correspondez à leur univers et pourriez leur faire profiter de vos bons plans (suisse)?
    Bon vent et à Vendredi

    • Mélanie
      novembre 8, 2017

      Merci pour votre message. J’ADORE le magazine Flow! L’année dernière, j’ai eu l’occasion d’écrire pour eux sur mon année sans shopping. Ça a été une de mes grandes victoires de 2016! (D’avoir la chance de figurer dans ce magazine. Tenir une année sans shopping, c’était ma victoire de 2014.)

  • Un fan anonyme
    octobre 30, 2017

    Mélanie,
    concernant « les phrases des gens »… si on te pose toutes ces questions, c’est parce que t’es un modèle pour beaucoup de monde et qu’on t’admire !

    We love you.

    Anonymous

    • Mélanie
      novembre 8, 2017

      Oh mais merci!!!!! J’en rougis.
      I love you to, Anonymous…

  • Isabelle
    novembre 9, 2017

    Merci Mélanie pour ce blog que je découvre par hasard, de clic en clic, à la recherche de réponses à mes questions du moment… J’adore flâner et me perdre comme cela sur Internet, j’y fais toujours de belles et simples rencontres qui m’encourage à poursuivre le chemin que j’ai choisi … Merci !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *