Je viens de me faire larguer par SMS…

Je viens de me faire plaquer par SMS.

 

Un message court, sans discussion possible.

 

En gros, ça disait: « j’ai décidé de continuer ma route de mon côté. Merci pour tout mais c’est fini. J’ai bien réfléchi. Bonne suite. Je ne reviendrai plus. »

 

Ça faisait plusieurs semaines que je n’étais plus satisfaite de notre relation mais je n’avais pas DU TOUT prévu que ça se termine comme ça!

 

Avant l’été déjà, je me disais: il faut que je lui parle. Il faut vraiment que je lui parle. Cette fois il faut absolument que je lui parle.

 

Puis, un jour, en lisant le journal, je tombe sur cette phrase d’une star dont je ne connaissais absolument pas l’existence. Ça disait:

 

J’ai une sorte de règle personnelle. Si j’ai peur de dire quelque chose, surtout à un homme, c’est que je devrais certainement le dire. 

 

C’est exactement ce que je ressentais. J’ai besoin de lui dire quelque chose mais je n’ose pas. Je sais qu’il faut que je le fasse mais j’ai une trouille pas possible.

 

Ce n’est pourtant rien de grave. L’histoire de quelques ajustements pour repartir sur de bonnes bases.

 

Il faut que je lui dise que CETTE TOUTE PETITE CHOSE ne me convient pas et C’EST TOUT.

 

Un jour, j’ai donc pris mon courage à deux mains.

 

« Je suis désolée de devoir le dire mais telle chose ne me convient plus. C’est pas grave du tout mais il faut que ça sorte. »

 

Sauf que…

 

Je ne me suis pas arrêtée à ce petit point.

 

J’ai poursuivi:

 

« Vu qu’on y est, j’en profite pour dire que ça, ça ne me convient pas. Et ça non plus. Et ce truc là, c’est vraiment plus possible. »

 

Je ne m’arrêtais plus.

 

Vu que j’y étais, il fallait que je déballe tout.

 

On était là, abasourdis, à ne plus trop savoir quoi faire.

 

Jusque-là, on se disait pourtant toujours qu’on était très contents de notre relation.

 

« Bon ben ok », l’entendais-je me dire.

 

« Maintenant je vais aller faire un tour. A tout à l’heure », lui ai-je répondu.

 

Sauf qu’il n’y a pas eu de « tout à l’heure ».

 

Il n’y a eu que ce SMS qui signalait la fin de notre relation alors que j’avais tout simplement voulu faire une toute petite mise au point.

 

J’étais verte! Comment cela a-t-il pu arriver? C’est quand même gonflé! Ne pas accepter la critique pareillement! C’est dingue! Non mais bon débarras!!!!!!

 

Bref, je lui ai mis toute la faute sur le dos. Moi, j’avais été exemplaire. Je m’étais permise de dire ce que je pensais. Un point c’est tout. Que la personne en face n’arrive pas à l’encaisser, c’est son problème, pas le mien. Non mais franchement!

 

Puis, les jours ont passé. J’ai réfléchi et je me suis dit que j’avais quand même poussé le bouchon un peu loin.

 

Je dis tout le temps que tout va bien puis, un jour, je lui envoie tout ça à la figure.

 

Elle a tout à fait le droit de m’envoyer bouler sans ménagement.

 

Parce que, oui, heureusement, c’était d’elle (ma femme de ménage) et non pas de lui (mon amoureux) qu’il s’agissait.

 

OUF!

 

Mais cette histoire a eu le mérite de m’alerter en me montrant à quel point tout garder en disant toujours que tout va très bien est une vraie bombe à retardement.

 

#shareyourstory

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
8
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *