[#Simply111] Mois de juin sans café: l’heure du bilan

Je viens de terminer mon défi #Simply111 du mois de juin et je peux vous dire que ça a été le défi qu’il m’a été le plus difficile de relever depuis que je me suis lancée dans ce challenge de passer chaque mois de l’année à tenter de changer une habitude

Mon défi du mois qui vient de passer: NE PAS BOIRE DE CAFÉ. Pourquoi est-ce que j’ai décidé de me passer de café? Pour le découvrir, voici le billet dans lequel je vous expliquais tout.

Les premiers jours, j’ai ressenti un manque terrible. Je ne pensais qu’à une seule chose: me faire un café. J’ai dû lutter pour ne pas tout envoyer balader et foncer sur ma What Else machine pour m’en tirer un. Mais j’ai tenu bon.

Les premiers jours, j’ai aussi eu des maux de tête terribles. Une amie toubib m’a dit que c’était normal. Je n’ai pas retenu la raison scientifique mais toujours est-il que j’ai compris que la caféine était loin d’être une substance anodine.

Enfin, quand je dis que j’ai tenu bon, j’ai tenu bon un temps…

Après deux semaines, j’ai craqué. Me passer de café me prenait tellement la tête que, un jour, alors que j’étais dans un mood bluesy, je me suis dit que boire un bon expresso me ferait plaisir. J’ai décidé de m’écouter. Je suis entrée dans un café, je me suis installée au bar et je m’en suis bu un en en profitant un maximum. Qu’est-ce qu’il était bon!

Si je devais faire une entrave à mon défi, autant que j’en profite. Parce que si c’était pour me répéter à quel point j’étais nulle de ne pas avoir tenu bon à chaque gorgée, ça ne valait pas la peine. Et je dois vous dire que ce n’était pas une mince affaire parce que j’ai un tel fond de bonne élève qu’accepter « l’échec » n’est pas quelque chose que je gère très bien.

Ça m’a d’ailleurs fait réfléchir à la notion d’échec. C’est quoi l’échec? Pour ma part, c’est ne pas atteindre un but que je m’étais fixée. Et comme j’ai tendance à toujours placer la barre très haut, je suis souvent déçue de moi en me disant que j’aurais pu faire mieux. Alors que j’aurais pu voir cela comme une réussite en me disant que j’avais tenu deux semaines sans boire de café et que je m’étais donc passée de presque 100 cafés jusqu’ici! Un truc ÉNORME!!!!!! Trop forte, Mél!!!!!!

Alors que j’étais dans ce bar, j’aurais pu me dire: « bon, j’ai raté. Je n’ai pas réussi mon défi et voilà, tant pis, je suis nulle. » Les jours suivants j’en aurais de nouveau bu 7-8 par jour. Vu que je m’étais plantée, autant que ce soit en beauté. (Je vous ai déjà souvent parlé de la voix du petit démon, non?! 😉 )

Tandis que là, je me suis dit: « T’en bois un et c’est pas grave. Profite et tu recommenceras ton défi ensuite. »

Et c’est ce que j’ai fait. Le boire m’a permis de faire baisser la pression. Avant cela, m’empêcher d’en boire me prenait vraiment la tête. Je pensais à ça des dizaines de fois par jour. Mais accepter que je puisse en boire un si j’en avais vraiment envie et que ce n’était pas grave m’a fait un bien fou.

Les jours suivants, je n’en ai plus bu puis, un matin, je me suis retrouvée à la cuisine avec mon amoureux et j’ai décidé d’en boire un, comme tous les matins suivants si je le voulais, parce que celui du matin était celui qui me manquait le plus. 

Restez informés!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRATUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers

Boire un café en me levant me permet de partir d’un bon pied. Ça me donne un petit coup de boost qui me signale que la journée peut démarrer. J’ADORE CE MOMENT!

Depuis ce jour-là, je bois un café tous les matins puis je n’en bois plus le reste de la journée (à part deux fois durant ce mois après un repas de midi et je ne les ai pas du tout appréciés) et j’en suis ravie.

Voilà ce que j’adore dans ces défis: me passer de quelque chose et analyser mon rapport à cette chose.

Ce mois m’a permis de constater que j’apprécie vraiment mon café du matin alors que je bois tous les autres cafés par habitude plus que par plaisir.

J’ai eu du plaisir à boire plus souvent du thé. C’est d’ailleurs très drôle parce qu’il y a un bar à café qui a ouvert pas loin de chez moi. L’endroit est super sympa et le café (leur spécialité) délicieux. En commençant ce mois, je me suis dit que je n’allais plus y aller vu que la boisson que je ne pouvais plus boire était un must chez eux et que ça allait trop me donner envie d’en boire si je traînais dans le coin.

Un jour, j’y suis quand même allée et j’ai demandé un thé au patron. Je pensais qu’il allait me servir un thé standard alors que pas du tout. Il a commencé à me parler de thé avec passion parce que c’est un féru de ce breuvage, qu’il a suivi des cours sur ce sujet et qu’il choisit méticuleusement les thés qu’il propose à ses clients. Si je ne m’étais pas passée de café, je n’aurais sans doute jamais su cela!

C’est pour cela que je ne peux que vous encourager à vous lancer des défis comme ça parce que vous allez voir votre quotidien d’un œil neuf. Et, surtout, n’envoyez pas tout valser si vous craquez mais adaptez plutôt votre défi comme je l’ai fait pour le café.

Ça me fait penser à tous ces gens qui se mettent à la méditation. Ils se disent qu’ils vont en faire 20 minutes par jour. Ils sont super enthousiastes les 3 premiers jours puis laissent tomber le quatrième. Ils disent alors que la méditation n’est pas faite pour eux, que ça ne sert à rien au lieu de mettre la barre un peu moins haute et d’en faire peut-être deux minutes par jour plutôt que plus du tout et de voir ce que ça leur fait sur le plus long terme.

ADAPTER dans une envie constante de PROGRESSER. C’est, j’en suis de plus en plus convaincue, la clé d’une vie épanouie!

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
6
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
5 Commentaires
  • Chloe
    juillet 5, 2017

    Bonjour

    Merci pour ces échanges sur tes défis. Je m’en suis inspirée et je sors d’un mois sans alcool.
    C’est vrai que la privation te fait prendre conscience de la dimension sociale de nos habitudes. Mais au final c’est très sain. Alors merci!

    • Mélanie
      juillet 7, 2017

      Oh génial! Je suis ravie que tu te sois lancée parce que je trouve vraiment ces défis géniaux pour prendre conscience de nos habitudes. Un mois, c’est la durée idéale: assez long mais pas trop quand même. Si jamais, à ce sujet, regarde cette conférence TED de 3 minutes. Le speaker décrit exactement tout ce que ces défis me font ressentir.

  • Sabrina
    juillet 8, 2017

    Moi je fais mon défi sans café à chaque fois que je pars en vacances. Les 2 premiers jours c’ est la cata j’ ai un mal de tête de la mort et je compense avec le thé ou pire le Coca Cola puis l’envie passe et je me sens super bien. Et quand tu rentres le retour à la réalité et vie quotidienne le 1er café et un réel plaisir 🙂

  • Catherine
    juillet 10, 2017

    Merci pour cette phrase qui m’inspire: « ADAPTER dans une envie constante de PROGRESSER. C’est, j’en suis de plus en plus convaincue, la clé d’une vie épanouie! »

    J’essaie en ce moment d’arrêter de fumer et malgré plusieurs mois passés sans cigarettes, j’ai récemment craqué pour quelques cigarettes. Au lieu de me dire « c’est horrible, autant recommencer tout de suite », j’essaie de ne pas me blâmer et de continuer sur ma lancée (et je crois que ça fonctionne!)

    Merci donc pour cette série d’articles très inspirants dans cet arrêt !

    • Mélanie
      juillet 12, 2017

      Je n’ai qu’un mot BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO! Je crois à la force des caresses positives en insistant sur ce qu’on fait de bien plutôt que toujours sur ce qui ne va pas. J’avais arrêté la clope avec le fameux bouquin « La méthode facile pour arrêter la cigarette ». Je pense que tu connais mais si tu ne l’as pas lu, ça vaut la peine. Encore bravo!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *