Eradiquez la famine en un clic (ou presque…)

Je viens de découvrir cette application et je la trouve géniale! Si vous me lisez régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que j’adore aider les autres! 😉 Plaisanteries mises à part, je trouve que c’est beaucoup plus facile de soutenir un projet quand le faire et simple, rapide et, si c’est « ludique » à la fois, c’est bingo. La faute à qui? La faute à Steve (Jobs) qui a érigé la beauté et la simplicité en nouveau mode de vie.

Donc, aider les autres, oui, mais si c’est simple et que ça ne prend pas trop de temps. Je m’explique. Je n’arrête pas de croiser des jeunes qui démarchent près des gares pour nous solliciter à soutenir Greenpeace, La Croix Rouge, les baleines à bosse… Je ne m’arrête jamais. Je ne sais pas pourquoi mais, avec ce genre de démarches, j’ai toujours l’impression que je vais me faire avoir. C’est comme pour France Loisirs. Je ne sais pas le nombre de fois où je me suis dit que je ne me ferais plus avoir et je retombe dans le panneau à chaque fois.

Autre manière de venir en aide à des associations: les bulletins de versement dans la boîte à lettres. Est-ce que ce système fonctionne vraiment? J’avoue avoir versé un montant une fois. Mon père était décédé d’un cancer en octobre et j’ai reçu un bulletin de versement pour soutenir la Ligue contre le cancer quelques semaines plus tard, proche des Fêtes. Comme la cause me touchait de près et que j’étais dans un mood paix et harmonie, j’ai versé quelque chose. L’année d’après aussi. Puis plus rien.

Conclusion (en tous cas en ce qui me concerne): il faut être déjà touché par la cause pour prendre le temps de ramener le bulletin chez soi, de le remplir puis d’aller à La Poste ou d’ouvrir un site d’e-banking (en entrant je-ne-sais-pas-combien de codes compliqués) pour finalement faire un versement.

Bref, démarchage dans la rue ou envoi de bulletins de versements ne me semble pas très 2016 comme manière de faire. Et c’est là que je tombe sur l’application ShareTheMeal (soit, partager un repas). Le but de cette application est de lutter contre la faim dans le monde. L’organisme à la base de ce projet est tout ce qu’il y a de plus sérieux puisqu’il s’agit de PAM, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies. En ouvrant l’application, on peut y lire qu' »il y a 20 fois plus d’utilisateurs de smartphones que d’enfants affamés. Imaginez l’impact que nous pouvons avoir ensemble! » Là, tout de suite, je me dis que je peux faire la différence en versant quelque chose. Je sais, c’est sûrement un peu naïf…

On peut aussi y trouver le nombre de repas partagés jusqu’ici ainsi que le « nombre de jours durant lesquels vous et vos amis avez partagé des repas. » Vous pouvez aussi y lire l’impact des différents projets. Par exemple:

 

11_2_16_ShareTheMeal1

ou encore:

11_2_16_ShareTheMeal2

Leur objectif actuel: aider les femmes enceintes et allaitantes en Syrie.

En un clic (ou presque… Paiement par Paypal ou en inscrivant les données de votre carte de crédit), vous faites votre b.a. Alors, c’est quoi votre excuse pour ne pas le faire? Faites sortir la Miss qui sommeille en vous et rêvez également « qu’il n’y ait plus d’enfants qui meurent de faim »…

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
8
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
2 Commentaires
  • Alain Pirlot
    février 12, 2016

    Merci pour le partage, je me suis précipité pour installer l’application.

    • Mélanie
      février 15, 2016

      Si faire des dons était plus souvent aussi simple, je suis certaine qu’on serait plus généreux. Enfin, surtout les geeks! 😉

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *