ALIMENTATION, COSMÉTIQUES: comment ne plus se faire avoir

Ces derniers temps, l’actu conso avait de quoi faire frémir. En vrac:

A côté de ça, j’ai été beaucoup moins surprises d’apprendre que certaines boissons de chez Starbucks contiendraient jusqu’à 25 cuillères de sucre. C’est énorme mais cette chaîne n’a jamais prétendu vendre du light. En tous cas pas que je sache…

Pareil chez McDo. Quand je vais y prendre un Latte Macchiato, je sais que je m’avale une dose inimaginable de sucre et certainement d’autres saloperies pour le même prix. Mais qu’est-ce que j’aime ça parfois!

 

Latte Macchiato McDo

Je sais, c’est mal, mais qu’est-ce que c’est bon!

 

C’est comme le Coca. Que le bon vieux Coca Cola à l’étiquette bien rouge contienne des tonnes de sucre me choque moins que le fait que le Coca à l’étiquette verte vendu comme « sain » (ou en tous cas dont la couleur de l’étiquette nous porterait à le croire) ne le serait en fait pas du tout du tout.

C’est ça qui me choque le plus. Que le bio n’en soit en fait pas. Que ce qui est vendu comme « bon pour la santé » ne le soit en fait pas du tout. Bref j’aime pas qu’on me mente. Pire, je déteste qu’on me prenne pour une c…

Pour remettre les pendules à l’heure, j’adore le compte Instagram Dealer de Sucre. Instructif et esthétique. Sur ce compte, on voit des aliments et, à côté, la quantité de sucre qu’une telle portion contient.

 

Dealer de Sucre Insta

Après avoir vu ce compte, on ne mangera plus jamais un Mikado sans y penser…

 

Je vous passe la quantité de sucre que contient un pot de Nutella. Par contre j’étais choquée de voir qu’une bouteille d’eau de coco de 33 cl  (dont on ne cesse de vanter les mérites. De l’eau de coco en général, pas de cette marque en particulier…) contient en fait 10,56 gramme de sucre, soit deux carrés.

Je suis super naïve parce que j’ai tendance à croire ce qu’on me dit (en matière de conso mais pas que). Je sais, c’est sûrement stupide comme attitude par les temps qui courent.

Mais alors comment ne plus (ou en tous cas moins) se faire avoir lorsqu’il s’agit d’acheter des produits pour tartiner son pain ou son visage? Je sais que je pourrais moins me faire avoir, en regardant les composants des aliments et des produits cosmétiques, par exemple. Mais je n’ai jamais pris cette habitude. Je trouve ça trop compliqué tout ce charabia écrit en tout petit. (Vous allez me dire que c’est fait exprès, je sais! 😉 )

Et vous, est-ce que vous êtes un consommateur un peu ou très averti? Si oui, n’hésitez pas à me dire, en commentaire de ce billet, ce que vous regardez sur les étiquettes quand vous achetez des produits alimentaires ou cosmétiques… Comment faites-vous pour ne pas vous faire avoir par toutes les pseudo belles promesses qui passent? En gros, tous vos bons tuyaux conso qui pourraient aider une naïve comme moi qui aimerait l’être moins.

Vos commentaires pourraient m’être utile pour préparer un billet qui compileraient tous vos meilleurs conseils afin d’aider les autres naïfs qui, comme moi, voudraient l’être moins…

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
11
10 Commentaires
  • Saperlipopette
    février 29, 2016

    hello,

    Super ce billet, merci !
    Dealer de sucre, c’est le compte à avoir dans ses abonnements pour tous les becs à miel… J’ai abonné ma fille à ce compte et elle comprend bien mieux pourquoi le Nutella c’est pas le top et même les yaourts aux fruits sont bourrés de sucre….

    Le seul principe auquel j’adhère, c’est de ne pas consommer des aliments précuisinés… pas facile je l’admet, avec toutes ces tentations mais aussi ces mensonges, mais c’est le seul moyen pour ne pas se faire avoir. Du coup, faut cuisiner, ce qui n’est pas (encore) ma passion, mais cela permet de se rendre compte de ce que l’on mange.

    Deuxs bouquins qui peuvent aider :
    – C’est décidé, j’arrête le sucre ! de Sarah Wilson
    – La cuisine de la minceur durable : de Marie Chioca (les autres livres sont aussi pas mal)

    • Mélanie
      mars 7, 2016

      Merci pour les références. Je vais essayer de limiter les sauces toute faites pour les pâtes. Mon péché pas très mignon…

  • Caraque
    mars 1, 2016

    Ma stratégie est plutôt simple: si je vois de l’huile de palme ou un de ses dérivés dans la liste des ingrédients, je n’achète pas. C’est valable aussi pour les cosmétiques et produits ménagers. Ensuite, le pourcentage de sucre / sel peut aussi me freiner, ou un nombre trop élevé d’E numbers dans un mets préparé.

  • SImplicité et Naturel
    mars 3, 2016

    Coucou

    Perso je prend les produits les plus basique possible. Je bois de l’eau du robinet et farbrique le reste (citronnade, thé froid). Je bois du coca parfois à l’extérieur ou de l’eau gazeuse 😉

    Je lis les étiquettes. J’évite tous les E220, 221 etc.. Je fais attention aux huiles utilisés, à la quantité de sel et de sucres. Il y a un tout petit livre sur les additifs qui se glisse facile dans le sac à main. Il répertorie tout et indique en rouge ceux à éviter, ceux tolérables et ceux naturels.

    Pour la cosmétique c’est viote vu j’ai radicalement diminué. Je n’utilise que des huiles vierges pour la peau, les ongle, les cheveux. Des poudres (henné, amla, indigo, broux de noix, shikakai, etc…) mélangé avec eau et HE: pour nettoyer, coloré et soigner.

    Voilà mes cheveux et ma peau ne se sont jamais mieux portés. Fini le lisseur, le boucleur et souvent le sèche cheveux! 😉

    Bon courage même en étant une consommatrice avertie je sens qu’on nous ment énormément!!

    • Mélanie
      mars 7, 2016

      Je me dis qu’il y a peut-être une application qui pourrait m’aider côté étiquettes. Je vais voir si je trouve quelque chose. J’ai aussi beaucoup réduit les cosmétiques et j’essaie de me tourner vers du bio quand je termine un pot de crème.

  • Sophie
    mars 5, 2016

    Comme le dit Saperlipopette, le seul moyen de se préserver un maximum, c’est le fait-maison! Et même là, personnellement je divise régulièrement par deux les quantité de sucres indiquée sur le recette que j’essaie. Et la plupart du temps, c’est largement suffisant!

    Concernant le sucre, ce dont il faut avoir conscience c’est de tout le sucre naturel que l’on retrouve déjà dans sa nourriture de tous les jours… Les fruits par exemple (même si c’est du bon sucre!) apportent déjà une bonne partie de la dose quotidienne, sans oublier les sucres lents (féculents, légumineuses, etc.) qui complètent ce besoin journalier en glucides. Par conséquent, tous les sucres ajoutés (ou cachés) viennent en plus et ne sont pas du tout nécessaire… Du coup, oui, je scrute les étiquettes et essentiellement la ligne des glucides et je fais toujours le choix du produit dont le taux est le plus bas. Autre point que je scrute: les additifs. Dès qu’il y a un « E » quelque chose, j’essaie de ne pas acheter le produit. Ce n’est pas toujours possible mais ce qui est déjà supprimé, c’est tout ça de moins de mauvais pour notre santé!

    C’est un sacerdoce, c’est vrai, mais à termes, on finit par connaître les produits qui sont meilleurs (ou moins mauvais) et finalement, on achète les mêmes…

    • Mélanie
      mars 7, 2016

      Je pense effectivement qu’une fois qu’on connaît les 2-3 trucs à regarder, ça va beaucoup plus vite. Je vais essayer de faire plus attention aux glucides et aux E. Ce sera déjà un bon début…

  • Sophie
    mars 5, 2016

    A lire aussi: Zéro Sucre, de Danièle Gerkens, journaliste à ELLE.
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/04/03/23584-an-sans-sucre-ma-sante-sest-clairement-amelioree

  • Sophie
    mars 25, 2016

    Ici, j’arrive à continuer à consommer en me disant que j’ai grandi en mangeant plein de saletés sans le savoir et que je n’ai développé aucune allergie ou maladie. Bref, ce n’est pas si grave…
    Par contre, c’est vrai que ça m’énerve quand je fais un effort pour consommer ‘sage et responsable’ et que j’apprends par la suite que c’est pire. J’opte donc pour les produits les plus simples sans écouter les pubs et l’attrait d’un superbe packaging…
    Enfin, j’essaye…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *