Les réserves, il faut absolument qu’on en parle…

Je dis que je ne suis pas une fan des bonnes résolutions de début d’année mais, en fait, je crois que je dis ça pour faire comme tout le monde. Chaque année, je ne peux m’empêcher d’en prendre et je me rends compte que j’adore ça!

Le problème avec les bonnes résolutions, c’est qu’on ne les tient souvent pas. Pourquoi? Parce qu’on est trop ambitieux. On croit que, comme par magie, on va se transformer en sportif d’élite alors que la seule médaille qu’on n’ait jamais obtenue, c’est celle de couch patato professionnel.

Mais on est parfois surpris. Il y a deux ans, par exemple, j’avais décidé de me lancer dans une année sans shopping… et j’y suis arrivée. Il faut avouer que je préparais ce défi depuis de longs mois. Premièrement, j’avais vachement envie de tenter l’aventure. J’y ai d’abord beaucoup pensé, j’ai ensuite fait un bilan de ma garde-robe, j’ai fait le tri. Bref, comme une sportive d’élite, je me suis tout d’abord entraînée avant de me lancer dans la compétition.

Autre point important: j’en ai parlé à énormément de monde, et notamment dans ce blog. Et, comme je suis très très très, mais alors très très fière, il n’était pas question pour moi de faillir en public.

Pourtant, l’année dernière, j’ai remis le couvert avec une nouvelle résolution prise en public: celle de ne plus faire de réserves de produits de beauté. Eh bien figurez-vous que j’ai échoué lamentablement. J’y vois plusieurs raisons:

  • j’avais relevé un défi de fou l’année d’avant et je voulais réitérer l’exercice. Je me suis donc forcée à trouver un truc mais sans y croire vraiment;
  • j’ai quitté mon job de rédactrice beauté dans un magazine et j’ai donc sauté sur tous les produits que j’utilisais et que je pouvais avoir à disposition gratuitement avant de partir en me disant que j’allais gagner moins d’argent par la suite (les quelques mois avant que je me fasse des millions avec ce blog! 😉 ) et que faire quelques réserves était donc une bonne idée. (Mais autant vous dire que j’ai pris quelques produits que j’utilisais mais surtout des tonnes d’autres comme un fard à paupières bleu en me disant que, peut-être, un jour, ce serait une bonne idée d’en mettre… Mais très bad idea…);
  • tout le monde m’avait parlé de mon défi d’une année sans shopping (« Alors, tu tiens? », « T’as vraiment rien acheté? », « Je suis sûre que ton homme t’offre pleins de trucs… ») mais personne de mon défi d’une année sans réserves. Je me suis donc dit que tout le monde s’en ficherait si j’échouais.

Bon, si j’écris ce billet, ce n’est pas uniquement pour dire sur la place publique que j’ai échoué mais pour vous dire que cet échec m’a quand même appris quelque chose: des réserves, ok, mais des réserves ordonnées. Parce que si vous faites des réserves mais que vous ne savez jamais ce que vous avez dans vos réserves, vous êtes bons pour aller racheter quelque chose vu que vous ne vous souveniez plus que vous en aviez déjà (1, 2, voire bien plus) dans vos réserves…

C’est pas un gag. Je crois que, dans l’appart’, sans mentir, j’ai 5 imperméabilisants. Comme j’en utilise que très rarement, je ne me rappelle jamais que j’en ai déjà un chez moi quand j’achète une nouvelle paire de pompes et comme le/la vendeur/euse vous dit bien que vous avez intérêt à bien les imperméabiliser tout de suite si vous ne voulez pas qu’elle soit fichue en moins de deux, j’en achète un nouveau. Shame on me!

Pour savoir ce que vous avez dans vos réserves, je vous suggère d’éviter les boîtes parce que:

  1. il faut vous rappeler dans quelle boîte vous les aviez mises (j’ai des produits pour les chaussures dans une boîte à l’entrée – parce qu’un jour je m’étais dit que c’était le meilleur endroit pour les avoir – mais aussi certains dans une boîte vers la machine à laver le linge, à côté de la boîte à outils – parce qu’un autre jour je me suis dit que c’était quand même le meilleur endroit pour les stocker…);
  2. qui dit boîte, dit trucs qui se retrouvent au fond de la boîte quand vous mettez de nouvelles choses dessus. Et qui dit trucs en dessous, dit trucs que vous oublierez parce que vous ne les voyez pas directement en ouvrant la boîte.

J’ai donc décidé d’organiser mes réserves de cosmétiques afin de les avoir tous à vue, au même endroit. Quand je termine un produit (si, si, je termine les produits!!!!!), il suffit d’ouvrir l’armoire à pharmacie et de voir si j’ai un tel produit en réserve. J’ai ainsi pu me rendre compte que j’ai suffisamment de lait pour le corps pour les cinq prochaines années et que je suis vraiment fan de chez fan de la marque Radical.

A part ça, en 2016, comme je n’ai pas trouvé de bonne résolution à prendre, je n’en ai pas prise. Par contre, je vais me lancer plusieurs défis de 30 jours, comme je le fais déjà pour l’alcool. Je trouve que c’est un super moyen pour prendre de nouvelles, normalement bonnes, habitudes. Je vous en reparlerai très certainement ici.

Ou peut-être que ma bonne résolution de 2016 est de faire de bonnes réserves. Ou comment recycler la résolution de 2015… En pleine tendance recyclage, ça tombe bien.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
12
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
1 Commentaire
  • Polly
    janvier 12, 2016

    Drôlement bien rangé, ces réserves! J’ai aussi des tubes Radical en réserve, et je regrette d’avoir donné tous les gels douche Cocooning! Moi je n’ai pas d’armoire à la salle de bains alors un gros carton dans mon bureau et des produits sur toutes les autres étagères de la maison, au grand dam de mon bonami! 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *