Donner sans attendre en retour, pour moi, c’est pas encore gagné

L’autre jour, je regardais une conférence TED (j’adoooooooooooore les conférences TED! Vous pouvez regarder des tonnes de présentations sur des thèmes hyper-variés donnés par des orateurs de qualité. La plupart sont en anglais mais elles sont souvent sous-titrées). Le speaker parlait de l’importance d’être généreux.

Je me suis alors immédiatement posée la question: suis-je généreuse? Ma réponse: évidemment!!!!!! Non, mais la vraie générosité, genre une bonne action dont on n’attendrait rien en retour. Parce que payer des pots aux copines, c’est généreux, oui, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Une fois je paie, une fois elles paient. A y réfléchir, c’est plus pratique que vraiment généreux. C’est pas ce qu’on appelle un geste follement altruiste.

Quand j’y pense, mon dernier geste vraiment altruiste remonte à bien longtemps. C’était il y a bientôt 20 ans. Avec ma meilleure cops, on avait décidé d’aller servir des repas aux nécessiteux le soir de Noël. On était à l’âge où on avait envie de dire fuck à nos parents, de montrer qu’on était des grandes et que nous n’avions pas à passer Noël en famille parce qu’on était au-delà de ça. Nous, ce qu’on voulait, c’était aider les gens. Mon cul… Avec le recul, ce qu’on voulait (en tous cas moi), c’était surtout qu’on nous trouve trop cool parce qu’on faisait ça. « Wouah, elle est allée servir des repas à des nécessiteux le soir de Noël, c’est tellement sexy! » Parce qu’il devait bien y avoir un mec qui m’intéressait qui devait être dans ce trip à l’époque. Je m’étais bien mise à fond au sport pour séduire un mec qui était hyper-sportif quelques années plus tôt.

Du coup, j’ai eu le beurre (le 24 en famille. Il y avait les cadeaux, faut quand même pas déconner. C’est sacré ça!) et l’argent du beurre (la reconnaissance le 25 en allant servir des repas).

En voyant cette conférence, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. (Parce que ce gars disait qu’il n’y avait pas mieux pour ouvrir son cœur, qu’on se sentait rempli ensuite,…) J’ai des cadeaux qui trainaient encore emballés. Je les avais achetés pour le Noël de l’an dernier (enfin achetés… Mon ancien employeur nous avait donné des bons chez King Jouet. Une belle somme. Je me suis donc forcée à trouver des choses vu que le bon expirait quelques jours après. Tout sauf « la vie en plus simple ». Il me restait encore quelques sous à dépenser alors je me suis tournée vers un set de perlouzes en tout genre pour faire des bracelets, des colliers,… Je me suis dit que ça plairait bien à une petite fille. Sauf que je trouvais ce kit tellement cheap que je n’ai jamais osé l’offrir. J’ai un standing de fille qui a du goût à tenir, non mais…)

Je me suis décidée à offrir ces kits à une petite fille dans le besoin. J’ai donc tout de suite pensé aux Roms qui squattent les rues de Lausanne. Je dois vous avouer que j’ai vachement de peine avec eux (sauf avec un en bas de la rue de Bourg que j’adore). Je sais pas pourquoi: ils m’agacent!!!!!! (Je sais, c’est mal…) Mais, il y a quelques mois, j’ai vu un documentaire sur eux et il y avait plusieurs enfants qui les accompagnaient et ça m’a vachement touchée de les voir vivre dans de telles conditions. Je me suis dit que ce kit pour faire des bijoux pourrait égayer la journée d’une petite fille.

Je sais qu’il y a une femme qui est tout le temps devant la Poste de Lausanne. Je suis donc allée vers elle avec mes paquets. Je lui ai demandé si elle avait un enfant, une fille plus précisément. Elle m’a répondu que « oui » mais je voyais bien qu’elle n’avait strictement rien compris ce que je lui disais. Je lui ai alors dit que j’avais ça pour un enfant et je lui ai laissé les paquets. Je l’imaginais déjà verser une larme en me disant que j’étais la nouvelle Mère Teresa des Roms. PAS DU TOUT!!!!!! Vous savez ce qu’elle m’a demandé? Si j’avais pas une petite pièce!!!!!!!! SÉRIEUX???!!!?!?! Non mais j’hallucinais!!!!!

Bilan: j’ai pas encore du tout atteint l’altruisme et j’ai encore pas mal de chemin à faire avant de m’approcher de l’état de Bouddha. Mais ce qui m’a le plus frappé, c’est quand même de réaliser à quel point j’attendais toujours quelque chose en retour. Même si ce n’est qu’une micro-rikiki chose. Genre un « merci ». Alors, non, je ne suis pas si généreuse que ça quand j’y pense. Mais je ne désespère pas d’y arriver. En attendant, je continuerai de vous payer des pots à l’occas’! 😉

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
20
2 Commentaires
  • SVB
    janvier 27, 2016

    Ahah ton article m’a bien fait rire! Et ça c’est de la générosité 😉 Merci

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *