5h30, la win-heure

Depuis quelques temps, je n’arrête pas de tomber sur des articles qui vantent les mérites des réveils matinaux. A en croire ces écrits, se lever après 6h (du mat’, inutile de préciser!!!!) nous reléguerait automatiquement au rang de loosers. Vous voulez réussir dans la vie? Réveillez-vous à 6h* au plus tard! Désolé pour les lève-tard…

J’ai testé le réveil une heure plus tôt que mon heure habituelle et je dois bien admettre que c’est vraiment génial. (Je vous en ai d’ailleurs déjà parlé dans un précédent billet.) Le problème, c’est qu’il ne faut jamais casser le rythme. J’ai tenu plusieurs mois puis, cet été, j’ai envoyé valser mes bonnes habitudes et, depuis, impossible de m’y remettre.  J’ai beau savoir que ça me fait du bien, chaque matin, quand le réveil sonne (beaucoup plus tôt que prévu vu que je me dis chaque soir, en me couchant, que je vais parvenir à me lever tôt), je le repousse jusqu’à la dernière limite. Shame on me… Je sais…

Mais relire tous ces articles m’a donné envie de retenter l’expérience. Pendant tous les mois où je me suis levée plus tôt, j’ai médité tous les matins, j’ai fait 7 minutes d’exercice, j’ai écrit, j’ai lu, j’ai pris le temps de prendre un bon petit-déjeuner. Je me suis même lavé les cheveux quand c’était nécessaire. (Dites-moi que ça ne vous est jamais arrivé d’attacher vos cheveux parce que vous aviez la flemme de les laver… J’ai bien essayé de suivre la tendance du no-poo, pour no shampoo, histoire d’économiser du temps, mais sans succès. C’est trop hard pour moi. Bon, j’ai quand même trouvé un bon truc pour donner l’impression que mes cheveux sont propre alors que ce n’est pas le cas. Si vous voulez tout savoir… cliquez .) Bref, je faisais tout ce que je repoussais sans cesse. C’est le must si vous avez tendance à toujours trouver des tonnes de « bonnes » excuses pour ne plus faire grand chose le reste de la journée. En effet, vous aurez toujours eu ce moment où vous aurez fait quelque chose rien que pour vous. Et ça, pour la tête, ça n’a pas de prix.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, lisez « The Miracle Morning » d’Hal Erold, LE bouquin dont tous les experts en productivité parlent ces derniers temps. Franchement, je ne l’ai pas lu. Enfin, en partie. Thanks to Laura Mabille! Elle a eu la bonne idée de résumer les livres de développement personnel qui lui parlent. Sur son site, on peut ainsi télécharger ses résumés. Dont celui-ci. Gratuitement, et en français, s’il vous plaît! Si vous voulez voir ce que ça donne, c’est par ici.

Bon réveil!

 

*En gros, ça veut dire se lever avant le reste de la maisonnée et avant que la société ne commence à s’agiter à l’extérieur afin d’avoir un moment rien qu’à soi où personne ne nous dérangera.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
20
2 Commentaires
  • Polly
    octobre 19, 2015

    Comme tu dis le secret c’est sans doute la régularité, car les fois où je me lève à 5h pour prendre des trains ou des avions, je suis très mal physiquement, brûlures d’estomac, yeux qui piquent, peau terne… alors non, pas adepte du lever tôt, par contre je m’accorde le privilège de prendre beaucoup de temps pour moi le matin, quitte à décaler mes horaires et travailler plus tard le soir…. J’assume le fait de ne pas être du matin, d’arriver après 9h au travail alors que je lève à 7h et que j’habite à 12 minutes à pied du boulot!

    • Mélanie
      octobre 20, 2015

      T’as tout compris! C’est l’avantage d’être à deux pas du boulot. Tu peux ainsi prendre du temps pour toi plus tard. 7h, ça serait aussi mon heure idéale je crois.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *