A force de trop aimer organiser, ça finit par être le bordel…

L’organisation, c’est mon dada. De fait, je suis donc une fan de tout ce qui permet de ranger: boîtes en tout genre mais aussi pochettes. J’en ai pleins de toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Chacune a son utilité bien précise: trousse de maquillage pour les vacances, trousses pour mettre les chargeurs, trousse pour mettre mon enceinte portable que je peux ainsi trimballer partout.

Le hic, c’est que des pochettes tellement « oh elle est trop choue », j’en vois plusieurs fois par semaine. Sans compter que j’en reçois souvent au boulot vu que les marques de cosmétiques adorent presque encore plus les pochettes que moi. A l’approche de l’été, elles lancent toutes la leur pour nous permettre d’emporter l’indispensable dans nos bagages.

La plupart du temps, j’arrive à me raisonner en me disant que « non, c’est bon, j’ai déjà bien assez de pochettes ». Sauf que des fois, la tentation est trop forte.

C’était le cas juste avant mes vacances lorsque j’ai reçu la trousse qui est à l’avant de la photo est sur laquelle est inscrit « Beauty Emergency ». C’était plus fort que moi, il fallait que je l’embarque. Sauf que je n’avais rien à mettre dedans. Je me suis alors dit que je pourrais prendre cet eye-liner et ce mascara, tous les deux bleus, que je venais de recevoir d’une autre marque. Pour les vacances qui arrivaient quelques jours plus tard, ça pourrait être sympa.

Oui, c’est justement ça le problème: « ça pourrait », sauf que ça ne l’était pas du tout:

1. Je ne porte jamais de bleu sur les yeux. Ni en eye-liner ni en mascara. Je ne porte d’ailleurs jamais d’eye-liner.

2. En vacances au bord de la mer, je me maquille souvent le premier soir par habitude, puis je n’applique plus rien du tout le reste du séjour, le hâle faisant très bien l’affaire.

Je me suis donc retrouvée avec une trousse remplie de trucs qui ne me servaient à rien et qui n’allaient jamais me servir à rien. C’est drôle d’ailleurs ce truc de se dire que, vu qu’on est en vacances, on va en profiter pour porter des trucs qu’on ne porte jamais d’habitude. C’est comme ça qu’on se retrouve à croiser des touristes habillés n’importe comment. Dont moi parfois… Shame on me!

En partant, j’ai profité pour prendre quelques petites robettes que je n’avais jamais l’occasion de porter. Je me suis retrouvée en vacances à les enfiler en me disant que je comprenais finalement pourquoi c’était le cas. Trop sexy, légèrement transparente ou « mais je mets quoi comme pompes avec ça? » Autant vous dire que ces robes ne sont pas retournées dans mon dressing. Ni l’eye-liner bleu et le mascara lagon dans ma salle de bain…

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
6

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *