Le rouge le plus pop (oups, top) du moment, c’est lui

Je sais, je m’étais dit au début de l’année, que j’arrêtais de tout tester en matière de maquillage et que je me contentais des produits que j’aimais et que je rachetais une fois ceux-ci terminés. Oui, c’est vrai, mais il faut que je vous explique mon problème. (Enfin, pour ceux que ça intéresse…)

J’adore les rouges rose et j’en avais trouvé un génial d’une marque qui commence par un G… La texture était parfaite et la couleur aussi. J’étais moyennement contente du packaging qui pesait deux tonnes et, surtout, l’immense hic est que vous étiez obligé de racheter tout le rouge. Vous ne pouviez pas simplement acheter une recharge ce qui, en matière d’écologie, est un très mauvais point.

L’autre hic est qu’une fois que j’avais terminé celui que j’avais reçu à la rédaction pour le tester, il a fallu que je me rende dans une parfumerie pour le racheter. Eh là, j’ai cru m’étouffer une fois à la caisse. C’est autre chose de noter 62 fr. en légende sous un produit dans un magazine et de sortir 62 fr. de son porte-monnaie…

L’autre jour, je parlais avec une femme qui s’occupe des relations presse pour une marque de montres et elle me disait qu’elle aussi perdait complètement la notion de l’argent quand il s’agissait de montres. Pour elle, une tocante à 10’000 francs, c’était normal. C’est sûr que quand on vous la prête parce que vous travaillez dans une boîte horlo (c’est comme ça qu’ils parlent dans le jargon de l’horlogerie), c’est pas la même chose que si vous deviez débourser cette somme.

Bon, revenons-en à nos moutons, soit le rouge à lèvres. Il y a une semaine, il y a aussi eu la diffusion de cet Envoyé Spécial sur le prix des cosmétiques. J’ai beau savoir depuis des années que ce qui est cher est souvent trop cher et ce qui n’est pas cher n’est pas forcément de mauvaise qualité, je me laisse encore prendre aux jeux des marques qui mettent le paquet pour nous persuader qu’acheter leurs produits nous rendra quand même beaucoup plus belle que si on achetait du cheap.

Après ma déception avec le rouge de G, j’ai donc rouvert mes yeux pour trouver le prochain élu de mon cœur. Et j’ai trouvé! Il a un nom un peu compliqué vu qu’il s’appelle « Pop Colour + Primer ». C’est Clinique qui vient de le sortir. J’adore cette marque (ou son storytelling, je ne sais plus…) surtout ce produit que je ne quitte plus et qui me sauve dès que j’ai un bouton. Sans parler qu’il dure une vie tellement vous avez besoin d’en mettre peu quand une rougeur apparaît.

Ce rouge, donc, couvre très bien. La couleur pète et, surtout, tient des heures en hydratant vachement bien les lèvres. Franchement, actuellement, c’est mon must. En plus, il ne coûte « que » 33 fr. Donc une sacrée économie par rapport à mon must précédent. Bon, en même temps, je n’ai pas encore dû passer à la caisse pour le payer…

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
9

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *