Donner une deuxième vie à ses fringues

Donner une deuxième vie à ses fringues 640 640 La vie en plus simple | Mélanie Blanc

Pendant longtemps, je pensais que, lorsque un jean était troué, il était foutu. Il suffisait qu’il me montre une faille (ne serait-ce qu’un tout petit trou de presque rien du tout) pour que je ne le trouve plus à la hauteur de mon dressing. J’en profitais alors pour courir dans un magasin en acheter un nouveau. Un nouveau qui ne me plairait d’ailleurs jamais vraiment autant que mon bon vieux jean désormais un peu troué.

Pour info, je ne parle pas ici des jeans troués qui sont méga-tendance cet été. Non, je parle aujourd’hui du trou qui apparaît sur un jean qui n’était pas troué du tout à l’origine. Et, surtout, je parle du trou qui ne se forme pas du tout sur le genou comme dans les magazines de mode mais à l’entre-jambe, là où c’est tout de suite moins glamour. En tous cas, je n’ai encore jamais vu de photo de Gisele Bündchen se baladant dans un parc de Boston avec son Tom Brady de mari et leur ribambelle de gamins et… un trou mal placé sur son jean.

Bref…

Avec le recul, je me dis que je n’étais vraiment pas très tolérante. C’est un peu comme si chaque fois qu’une copine était malade, ne serait-ce même qu’avec un rhume, je changeais de copine… Sauf qu’un bon jean qu’on adore et qui nous va vraiment bien, c’est un peu comme une vieille bonne copine, on peut les compter sur les doigts d’une main. Il s’agit donc de les bichonner.

Donc désormais, quand mon jean fétiche a un coup de mou, je l’amène directement chez le médecin des jeans, soit ma super couturière qui va le rendre encore plus en forme qu’avant puisque je le récupèrerai sans trou mais toujours avec son fit (sa forme,sa coupe, son fit, quoi!) que j’aurai mis des années à obtenir. Parce que les jeans, ça se bonifie avec le temps. Comme les bonnes copines…

 

Il y a 0 commentaire(s). Ajoute le tien.

*

code