Arrêter de se mettre dans la tête des autres

Hier, je me suis arrêtée dans un magasin pour acheter quelques fruits avant de prendre le train pour me rendre au boulot. A la caisse, la caissière me demande 3 fr. 60. Je sors un billet de 20 fr. et elle, avec un regard agacé, me demande si je n’ai pas la monnaie. Sauf que, ce qu’elle ne sait pas, c’est que je mets toute ma monnaie dans une boîte, le soir, en arrivant chez moi, afin de mettre des sous de côté. Je lui réponds donc que non. Croyant que je le faisais exprès, elle me rend une tonne de monnaie avec un regard vengeur.

Comme je l’avais énervée en n’ayant pas la monnaie, elle voulait m’énerver également afin qu’on soit quittes. Elle ne pouvait pas se douter que je suis toujours super contente quand on me rend plein de monnaie parce que ça signifie que je vais mettre plus de sous de côté, le soir, en arrivant chez moi. (Bon, shame on me, en sortant mon petit porte-monnaie que j’utilise exprès pour les pièces – merci Marie! – je me suis rendue compte que j’avais plein de monnaie vu que j’avais oublié de la mettre de côté la veille.)

Au lieu de dépenser de l’énergie à chercher à faire chier les autres parce qu’on est agacé en imaginant que le monde entier cherche à nous pourrir la vie, on ferait mieux d’utiliser cette énergie pour faire un sourire et prendre sur soi. Surtout si on savait que le résultat de notre effort allait être l’exact inverse de celui escompté. Je pense que si elle avait su que ce qu’elle faisait allait autant me mettre en joie, elle aurait été doublement agacée! (Enfin, je dis ça… C’est ce que je crois qu’elle a cru. Je fais donc pile ce que je ne devrais pas faire en m’imaginant dans sa tête mais je me suis dit que ça ferait un bon thème de blog!)

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
10
1 Commentaire
  • François
    février 26, 2015

    J’ai beaucoup ri. Dans la pratique du zen, on nous enseigne à calmer notre mental. Dans la vie de tous les jours, on a parfois l’impression d’être systématiquement confronté à des situations créées exprès pour nous le faire chauffer. Quand c’est pas nous qui rajoutons quelques bonnes grosses buches pour que la flambée soir plus belle…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *