La patience est un art…

Pendant mon année sans shopping, j’ai réalisé une chose: toutes les envies passent. J’ai bien vu quelques trucs que j’aurais aimés acheter et que j’aurais achetés si je n’étais pas en train de tenter cette expérience. Des choses qui me paraissaient tellement waouh qu’elles m’ont occupées l’esprit pendant quelques heures, puis plus du tout.

Je me rappelle de ma sœur qui avait eu une discussion avec une de nos tantes à propos de coups de cœur qu’on peut ressentir pour un autre homme alors qu’on est en couple. (Que mon beau-frère se rassure s’il me lit, c’était bien avant qu’elle ne te rencontre! 😉 Cette tante, qui était mariée depuis des années, lui a dit ces mots: « les coups de cœur, c’est comme des maux de ventre, ça passe. »

J’ai constaté que c’était exactement la même chose concernant les envies d’achat. Vous avez l’impression que vous ne pourrez jamais penser à rien d’autre tant que vous ne succombez pas à la tentation sauf que, si vous êtes plus forte qu’elle, vous constaterez que ce n’est finalement pas le cas.

On a tous nos faiblesses. Certains auront énormément de peine à résister à une magnifique paire de pompes, d’autres aux hommes ou d’autres encore à des bijoux. Moi, j’ai plusieurs failles dont celles-ci: les applications et les bouquins. C’est simple, j’ai envie de posséder toutes celles (tous ceux) qui me plaisent.

J’entends parler ou je vois une application qui a l’air top et mon esprit se met instantanément en branle pour me dire qu’il me la faut absolument. Pareil pour les bouquins. Il est presque impossible pour moi d’entrer dans une librairie sans vouloir en acheter une tonne alors que je ne suis même pas une lectrice assidue…

J’essaie alors d’appliquer la technique du stand-by. Je n’achète pas tout de suite. Je patiente un peu et si j’en ai toujours envie quelques semaines plus tard, je peux l’acheter. Je n’y arrive pas tout le temps mais je m’améliore. Pour les livres, par exemple. Je lis sur Kindle depuis quelques années. Quand je tombe sur des livres qui me donnent envie alors que j’en ai déjà trois ou quatre qui attendent d’être dévorés dans ma bibliothèque virtuelle, je place ces références dans ma liste d’envie. Au lieu de cliquer sur « acheter », je clique sur « ajouter à ma liste d’envie ». C’est simple et ça me fait presque le même effet que si je les avais achetés. J’ai l’impression de les avoir un peu sans les posséder vraiment.

 

7_1_15_Liste2

L’autre jour, je suis retournée dans ma liste d’envie sur Amazon et je me suis rendue compte que le 90% des références qui y étaient inscrites ne me donnait plus envie.

C’est pareil pour les applications. Je viens de découvrir l’onglet « ajouter à ma liste d’envie » sur l’iPhone et c’est top. C’est simple, j’en use et en abuse. Je viens, par exemple, d’y ajouter l’application Duet Display. C’est une application qui permet de transformer votre iPad en deuxième écran pour votre ordinateur. C’est génial mais en ai-je vraiment besoin? Je ne suis pas certaine, surtout qu’elle coûte quand même 15 CHF. Pas trop cher pour une application que vous utilisez très régulièrement mais beaucoup trop cher si ce n’est pas le cas. Autant investir cette somme ailleurs.

Pour une impatiente comme moi qui aime tout posséder tout de suite, j’avoue que les listes d’envie sont une aide précieuse. A bon entendeur…

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
17

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *