Prendre sa place sur le terrain

Le cadet de mon amoureux fait du foot. Un soir, en rentrant d’un entraînement-match, il me dit qu’il était capitaine de l’équipe. Je le félicite en lui demandant si c’est son entraîneur qui lui avait demandé d’occuper cette place. Et, là, il me répond: « Non, c’est moi qui ai demandé. » Tout simplement. Il m’explique que tout le monde jouait dans son coin, qu’il n’y avait pas de cohérence sur le terrain (bon, c’est vrai, il n’a pas utilisé ces termes mais l’esprit y est…) et qu’il s’est dit qu’il fallait qu’il y ait quelqu’un pour organiser tout ça alors il est allé vers l’entraîneur lui demander s’il pouvait être capitaine pour ce match. J’étais sur le cul! A 8 ans! En plus, il n’a pas dû s’opposer à tous ses coéquipiers. Tout s’est fait le plus simplement du monde pour le bien-être de toute l’équipe. Ils ont même gagné ce soir-là. Preuve que ça paie! Il était content, ses camarades étaient contents et son entraîneur était content.

On croit souvent qu’il va falloir tuer père et mère pour s’imposer alors qu’il suffit parfois de s’annoncer pour occuper une place qui était vide. Tout simplement.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
21

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *