L’abus de Netflix peut nuire à la santé

0 Pas de mots-clés Permalien 8
J’avais entendu parler de Netflix lorsque j’étais à New York, il y a quelques années, pour rendre visite à une amie. Netflix, c’est ce support qui permet de regarder autant de films ou de séries qu’on veut en payant un forfait par mois. Elle me disait que c’était le truc qui allait le plus lui manquer en rentrant en Suisse.
Les années passent et voici que Netflix débarque enfin! Il n’en fallait pas moins à la geekette que je suis pour tenter l’expérience. Depuis plusieurs mois, je regarde des séries sur un site de streaming. Bien mais tous les épisodes n’y figurent pas forcément ce qui fait que vous risquez de vous retrouver frustré au milieu d’une saison à suspens.
Première chose: Netflix est hyper convivial. On navigue avec beaucoup de plaisir. Bon, quand on est une fan de séries comme moi, on se rend vite compte qu’on a déjà vu pas mal de trucs. Pareil pour les films. Mais bon, quand on a presque tout vu, on ne peut pas demander la lune, non?!
Deuxième chose: la qualité de l’image. Topissime. Je suis quand même tombée sur la 4ème saison de « The Killing ». Une série dont je suis accro. Je voulais justement la regarder sur mon site de streaming mais le 1er épisode de la 4ème saison manquait. Too bad. (Je regarde la version américaine parce que je ne savais pas qu’il y avait une version originale danoise.)
En la regardant, je me suis rendue compte de pleins de détails que je ne voyais pas en regardant sur un écran d’ordi sur un site plus pourri. Genre les lèvres vachement gercées de l’héroïne. (Je suis journaliste beauté, on ne se refait pas!) Autant vous dire que je me suis mangée la saison (courte, ok, mais quand même) en deux soirées.
Moi qui prône le calme quelques heures avant de me coucher, c’était raté. Pas de téléphone portable, puis pas de télé une heure avant de me coucher mais un peu de lecture afin de me détendre. Autant vous dire que tous mes beaux principes ont été balayés d’un coup. Pour mon plus grand malheur…
J’ai regardé des épisodes jusqu’à point d’heure et j’ai fini par cauchemarder toute la nuit en visualisant des images pas très jo-jo. Il faut dire que cette série, ce n’est pas « La petite maison dans la prairie ». Heureusement qu’il n’y a pas mille séries que je voulais voir qui sont proposées sur ce support autrement il aurait fallu que je prenne des mesures…
Bon, j’ai quand même trouvé « Orange is the new black ». Je l’ai commencée hier et, jusqu’ici, tout va bien.
N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
8

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *