Propre en ordre

Le savon en barre, ça m’a toujours fait penser aux visites chez ma grand-mère. Quand je devais passer sous la douche, je me rappelle me retrouver avec des bouts de savon qui ne me donnaient pas du tout envie de me laver.

Autant vous dire que quand j’ai pu choisir mon savon, je me jetais sur tout ce qui était en pompe. Je trouvais ça beaucoup plus classe.

Il y a quelques années, un Lush s’est ouvert près de mon bureau et je me suis demandée qui pouvait encore bien acheter des barres de savon qui, pour moi, étaient tellement synonyme d’ancien temps.

En plus, on me vantait les mérites de produits réalisés dans le respect de l’environnement avec des produits naturels. Des savons qui sentent aussi fort le chimique! Comment était-ce possible????? Le temps me donnera tort…

Les années ont passé et mon trip écolo-bobo a gonflé m’emmenant à repenser l’usage du savon en barre. C’est vrai ça, c’est quand même beaucoup plus respectueux de l’environnement que d’en acheter dans un packaging, certes joli, mais qui finira forcément à la poubelle…

J’ai donc acheté un savon. Juste pour voir. J’ai d’abord été surprise que ça ne sente pas aussi fort qu’en boutique dans ma salle de bain. Heureusement d’ailleurs. Puis j’ai commencé à en acheté un qui fait office de shampooing. Et J’AI ADORÉ. La preuve, je n’achète plus que ça depuis des mois. J’ai même acheté deux boîtes qui permettent d’emmener ces savon avec moi en vacances.

Quand j’arrive presque au bout d’un savon, hop, j’en achète un autre et les derniers petits morceaux de l’ancien savon fusionnent gentiment avec le nouveau.

Je dois quand même admettre un bémol. J’ai la chance d’avoir une salle de bain rien que pour moi. Le savon est donc tout sec quand je l’utilise le matin. Depuis quelques semaines, je partage ma salle de bain avec la cousine de mon amoureux qui est chez nous quelques temps. Et, là, je dois bien avouer que quand elle a passé dans la salle de bain avant moi, la première seconde où je prends le savon tout mouillé dans les mains, je trouve ça un peu dégeu… Ça me rappelle les anniversaires quand on était petit. Il y avait un jeu où on nous bandait les yeux et où on devait découvrir ce qu’on nous faisait toucher. (Calmez tout de suite votre imagination, on avait 8 ans!!!!!) On m’avait plongé les doigts dans un orange coupée en deux et j’ai retrouvé exactement la même sensation. Beurk beurk beurk!!!! Heureusement, ça ne dure que quelques secondes. Je peux bien faire ça pour la planète!

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
1

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *