Pourquoi le bonheur devrait-il se payer?

Pourquoi le bonheur devrait-il se payer? 150 150 La vie en plus simple | Mélanie Blanc

Dans un journal, je suis tombée sur ces quelques mots de Florence Foresti:

“La vie m’a donné tout ce que je voulais; je ne m’attendais pas à avoir un enfant, par exemple. J’attends le retour de bâton. J’ai un peu peur.”

J’ai longtemps pensé pareil, que j’allais payer chaque chose cool qui m’arrivait. C’est complètement débile, non? Pourquoi ne pourrait-on pas se dire, au contraire, que le cool qui nous arrive n’est que la pointe de l’iceberg, qu’il y aura encore beaucoup mieux après? Par peur d’être déçu? Je prends le risque!

Il y a 0 commentaire(s). Ajoute le tien.

*

code