Pourquoi le bonheur devrait-il se payer?

Dans un journal, je suis tombée sur ces quelques mots de Florence Foresti:

« La vie m’a donné tout ce que je voulais; je ne m’attendais pas à avoir un enfant, par exemple. J’attends le retour de bâton. J’ai un peu peur. »

J’ai longtemps pensé pareil, que j’allais payer chaque chose cool qui m’arrivait. C’est complètement débile, non? Pourquoi ne pourrait-on pas se dire, au contraire, que le cool qui nous arrive n’est que la pointe de l’iceberg, qu’il y aura encore beaucoup mieux après? Par peur d’être déçu? Je prends le risque!

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
9

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *