La mélodie du lâcher-prise

J’ai toujours eu beaucoup de peine avec le jazz. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais je trouve ça plutôt dissonant. 

Il y a quelques jours, j’étais invitée à assister à un concert au Montreux Jazz Festival. Le concert de Van Morrison. Franchement, je ne savais pas qui c’était. Peut-être parce que je n’aime pas le jazz… J’arrive au concert, je prends place (une magnifique place au troisième rang et qui donne pile sur le milieu de la scène. Et qui dit qui donne pile au milieu de la scène au troisième rang dit très très difficile de se tailler en douce si le concert ne nous plaît pas.) Le concert commence et là aïe aïe aïe. A la troisième mesure, je souffre déjà ma race. Le coup du petit balai sur la batterie, les trompettes qui jouent très haut et très bas dans la même note, le p’tit solo de piano. Comme il est impossible pour moi de courir hors de la salle, je décide de prendre ce concert comme une leçon de zénitude.

En fait, ce que je n’aime pas dans le jazz, c’est qu’il est terriblement difficile de prévoir la note qui va suivre. Normalement, dans d’autres genres de musique, même si on écoute un morceau pour la première fois, on peut plus ou moins savoir quelle sera la prochaine note. Eh bien dans le jazz, pas du tout! En fait, c’est comme la vie. Qui peut dire ce qui va suivre? Je me suis donc dit que j’allais profiter de chaque note pour ce qu’elle était sans essayer de prévoir celle qui allait suivre. Exactement comme le prônent les pros de la méditation: être dans le moment présent. Ni dans l’avant ni dans l’après. Eh bien figurez-vous que je suis arrivée à profiter du concert et à même trouver ça sympa. Bon, de là à me retaper un concert de jazz dans les prochaines semaines, il ne faut quand même pas pousser…
N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
1

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *