N’est pas styliste qui veut!

4comments Pas de mots-clés Permalien 1

Dans ma quête de la simplicité et du je-n’achète-vraiment-quelque-chose-que-si-c’est-nécessaire, j’ai finalement atteint une limite. Par manque de recul total, c’est une de mes amies qui a dû me le faire remarquer. Son constat: « non mais alors là c’est plus possible! »

Je vous raconte.

Pour faire du fitness, j’utilise des chaussettes anti-dérapantes. (Je sais, il y a beaucoup plus sexy mais ça ne prend pas de place dans mon sac de sport et je n’ai pas besoin de baskets vu que je ne fais que de la musculation.) Comme c’était l’hiver, j’avais des grosses chaussettes. Mais, là, avec le beau temps qui s’installe, j’ai trop chaud aux pieds avec elles. Je me suis donc dit qu’il m’en fallait des versions d’été. Mais comme je n’achète rien cette année, j’ai bien dû trouver une solution. Je suis allée sur Internet et j’ai tapé « faire des chaussettes anti-dérapantes » dans Google. Plusieurs forums expliquaient qu’il existe des produits qu’on applique sur les chaussettes ou les tapis et qui les rendent anti-dérapants. Youhouhou!!!!!!! Trop contente, je me rends au rayon bricole d’un grand magasin et je trouve ça:

Typic-2

La pink lady que je suis s’est évidemment tournée vers ce produit en rose.
 
En rentrant chez moi, toujours trop contente de ma trouvaille, je me suis mise au boulot. J’ai pris une paire de petites chaussettes pas trop épaisses et j’ai commencé à appliquer le produit.

Typic-1-1

J’aurais pu en profiter pour faire des dessins rigolo mais, en bonne élève que je suis, j’ai simplement aligné des points. On ne se refait pas…
 
 
Puis, suspens. Il faut attendre 24 heures afin que le produit sèche. Et voilà le résultat:

Typic-2-1

Franchement, c’est pas très joli mais j’étais trop fière de l’avoir réalisé moi-même. Quand ma copine m’a fait cette réflexion, je me suis posée des questions. Est-ce que le sentiment de fierté qu’on ressent quand on réalise quelque chose nous ferait perdre notre objectivité sur la beauté de la chose réalisée? Je crois que oui. J’ai d’ailleurs eu confirmation quelques jours plus tard.
 
Ma tante (oui, celle qui trie ses armoires) m’a parlé d’un gars, Dan Ariely, professeur de psychologie et d’économie comportementale, qui avait tenu une conférence TED (ce sont ces conférences online d’une vingtaine de minutes sur des thèmes hyper-variés). Le thème: à quel point sommes-nous responsables de nos décisions? Une conférence m’en amenant à une autre, je suis tombée sur un speech de ce même gars sur la motivation au travail. Durant son discours, il expliquait que de réaliser quelque chose nous rendrait fier même si cette chose était moche (pour un meuble, par exemple) ou pas bon (comme ça pourrait être le cas pour un plat).
 
Plus l’effort serait important, plus on serait enclin à trouver beau quelque chose de raté. J’ai immédiatement pensé à ces femmes qui tricotent et qui portent fièrement leurs réalisations, genre un pull immonde tout bariolé qui montre à quel point elles sont un as du tricot mais pas de la mode. Vu que je fais un peu de tricot, il faut d’ailleurs que je fasse attention…
 
Je me suis dit que c’était exactement ce que j’avais ressenti concernant mes chaussettes. Pour info, je vais continuer à les porter avec un petit sourire. Comme mon oeuvre se situe sous les pieds et que personne ne la voit, je me dit que ça peut le faire mais je ferai gaffe quand une réalisation sera plus visible. Et comme je suis entourée de copines qui n’hésitent pas à me dire quand je débloque, ça devrait le faire.
 
 
N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
1
4 Commentaires
  • Marie
    mai 19, 2014

    Continue de débloquer. J’aime beaucoup!

  • Polly Perkins
    mai 21, 2014

    elles sont super tes chaussettes et tu m’impressionnes dans ta persévérance! Bravo, vraiment! au fait, tu as un but avec tout l’argent que tu auras économisé? tu arrêtes de travailler? mais non je déconne!

  • Blanc Melanie
    mai 21, 2014

    Je descends à 80%, c’est un premier pas! 😉

  • Benedicte
    mai 25, 2014

    C’est drôle, moi, c’est le contraire. Mon entourage sait que je fais de la couture et que je me couds des vêtements. Alors quand on me demande « c’est toi qui l’a fait ? », je le prends mal et je pense que ça fait « bricolé »…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *