A la recherche du slim parfait

2comments Pas de mots-clés Permalien 1

Côté jean, je ne jure que par les slims. Enfin, j’avoue que cette coupe est devenue mon incontournable depuis quelques années, pas depuis toujours. Il a fallu que Kate Moss ne jure plus que par le slim. Puis que tout le monde ne jure plus que par lui. Et enfin moi. Avant, je ne jurais que par la coupe droite. J’ai toujours mon jean fétiche de chez 7 of all mankind. Je l’ai enfilé il y a quelques semaines, juste pour voir, et ça ne le faisait plus mais alors plus du tout. Dire qu’il y a encore peu de temps, c’était le top du top. De quoi se poser des questions sur la mode et sur ce qu’est un vrai basique, le classique qui traverse les années sans prendre une ride. Promis, ça sera l’objet d’un prochain billet.

Pour en revenir au slim (ou skinny ou jeggings. Je travaille dans la mode mais j’avoue ne pas m’en sortir avec toutes ces appellations), je n’ai plus que ça (à part mon jean coupe droite fétiche et mon flare, vous savez, ce patte-d’éph’ qu’il ne faut plus appeler patte-d’éph’ parce que ça fait trop 70s). Je trouve que le slim, c’est classe. (Bon, ça c’est mon impression du moment. Avant, je trouvais que ça faisait tox’ à mort. Surtout le gris tacheté.) Ça va avec tout, le soir comme la journée. Ça allonge la silhouette et ça va aussi bien aux minces qu’aux rondes. Donc, le must!

Jusqu’ici tout va bien. Sauf que durant l’été 2012, alors que je portais une jupe, mon amoureux m’a fait remarqué que j’avais une varice derrière le genou. (Petit intermède pour les mecs, ne JAMAIS dire à votre amoureuse qu’elle a une varice, où que ce soit!) Depuis, je ne vois que ça, même s’il faut, pour cela, jouer la contorsionniste devant le miroir. L’hiver venu, j’ai troqué mes jupes contre mes slims. Je ne voyais alors plus ma varice mais je la sentais. Je ne sentais plus que ça. Comme si elle me tapait à travers la toile denim. Je me suis alors dit que les jeans trop moulants devaient empirer mon cas, que j’allais me retrouver non pas avec une mais avec une dizaine de varices de plus l’été d’après. Je suis donc allée voir un angiologue. Il m’a rassurée en me disant que ce n’était pas grave; qu’une varice à 36 ans, ça arrive et que, surtout les jeans trop serrés n’y étaient pour rien. Il a surtout été gentil de ne pas tomber à plat ventre de rire quand je lui ai dit pourquoi je venais.

Trop tard, je ne supportais déjà plus d’être engoncée dans un jean. J’ai donc viré tous mes slims et suis partie à la recherche du slim pas trop slim, taille basse mais pas trop (la culotte qui dépasse, je trouve que ça le fait moyen…), celui qu’on peut porter dans des bottes l’hiver mais qui ne serre pas trop la jambe pour autant, bref, le jean impossible. Je suis pourtant sûre que ça existe mais où?  Depuis, j’ai trouvé des skinny chinos chez GAP (on n’arrête pas le progrès) et je trouve que ça donne le change.


Au cas où vous vous inquiétez pour ma santé, la douleur a immédiatement cessé dès que le médecin m’a dit que ce n’était rien. Ah, la force du mental…


N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
1
2 Commentaires
  • emily
    juillet 22, 2016

    salut,
    merci pour ton blog, je l’ai découvert grâce à flow et je me sens assez concernée par tes articles, cela fait du bien !
    ayant sensiblement le même problème que toi avec les slims je voulais savoir ou trouves tu des jeans gap, habitant genève je ne trouve pas de point de vente.
    Tu les commandes sur le net ?

    merci pour tout

    Emily

    • Mélanie
      juillet 25, 2016

      Hello Emily,

      Merci pour ton message. Je suis ravie d’avoir pu apparaître dans les pages de Flow. Je suis tellement fan de ce magazine!

      Pour Gap, j’adore pleins de choses chez eux. Les jeans mais aussi leurs chinos. J’ai la chance d’être allée plusieurs fois aux Etats-Unis ces dernières années. Du coup, je me fournis là-bas quand j’y vais. Et, comme la qualité est plus que correcte, je les porte pendant longtemps ensuite. Quand je vais en France et que je tombe sur un Gap, je vais tout le temps y faire un tour mais je ne trouve jamais rien d’aussi bien qu’aux States. Je ne sais pas si la sélection est très différente ou si je suis dans un état d’esprit qui me donne moins envie d’acheter…

      Je sais que Zalando représente maintenant cette marque mais je n’ai encore jamais rien commandé chez eux même si, maintenant, je pourrais vu que je connais ma taille pour la plupart des modèles.

      A bientôt.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *