Toujours un peu moins

0 Pas de mots-clés Permalien 0

Dans ma quête de la simplicité, je m’interroge souvent sur ce qui est nécessaire et ce qui est superflu. Je ne suis pas extrême au point de souhaiter bannir tout ce qui est superflu. Je trouve qu’un objet qu’on trouve très beau mais qui ne sert absolument à rien peut aussi faire partie de notre vie car il peut participer à notre bonheur par le simple fait de le regarder.

Il y a, par contre, des choses que l’on fait machinalement, depuis des années, sans que cela améliore forcément notre quotidien. Je parlerai ici du baume à lèvres. Je m’en tartine depuis des siècles. J’ai un stick dans chaque recoin: le tiroir de mon bureau, la pochette que je glisse toujours dans mon plus grand sac, dans mon plus grand sac, dans ma salle de bain,… C’est devenu un véritable tic.

J’ai une collègue qui ne s’en applique simplement jamais. (Comme la crème pour les mains d’ailleurs.) Elle me dit qu’elle pense qu’on se crée un besoin en en mettant et qu’ensuite nos lèvres réclament leur dose d’hydratation. Je ne suis pas absolument persuadée par sa théorie. Je pense qu’il y a des personnes qui ont la peau plus sèche que d’autres mais, je pense, effectivement, qu’on pourrait s’en mettre deux fois moins souvent sans que les lèvres n’en souffrent pour autant. 

Depuis des mois, je réduis ma consommation à une fois le matin, parfois une autre à midi et une dernière fois le soir. Je n’ai même plus de stick dans mon sac et, franchement, mes lèvres se portent à merveille.

Je tente la même chose pour la crème pour les mains. Je vous en redonnerai des nouvelles.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
0

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *