Oser dire « oui »

0 Pas de mots-clés Permalien 1

Il y a déjà plusieurs semaines, je vous parlais du livre de la numéro deux de Facebook Sheryl Sandberg. Dans son « En avant toutes », cette businesswoman à l’américaine tente de donner aux femmes le goût de la mise en avant. Je vous disais que j’allais vous reparler de ce bouquin quand je l’aurais avancé, c’est le cas. Enfin, j’en suis à la page 54. Hum hum… Il faut dire que je lis toujours plusieurs bouquins à la fois donc j’avance à la vitesse d’une tortue. Je sais, c’est pas très « art de la simplicité » tout ça, mais bon…

Pour en revenir au bouquin, à la page 54, Shery Sandberg explique que « chez Facebook, nous nous efforçons de créer une culture d’entreprise qui encourage la prise de risque. » Pour aider à cela, des messages sont affichés partout dans les bureaux pour que les employés ne l’oublient pas. Une d’elles: « Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur? »

Cette phrase m’interloque au point que je me suis arrêtée de lire pour me mettre à écrire ce post. (Du coup, je n’ai avancé que de deux pages dans ce livre. C’est malin!)

Je n’ai pas l’impression d’être une peureuse. Il ne me semble donc pas être freinée par cela. Mais, au fond, est-ce vraiment le cas? Je crois plutôt que j’ai mis en place des stratégies pour ne pas être confrontée à la peur. Par exemple, me satisfaire d’une zone de confort. En gros, je suis contente de mon job, je ne souhaite pas prendre plus de responsabilités, je ne veux pas me mettre plus en avant,… Mais est-ce vraiment le cas?

Plus que cela, je crois que cette zone de confort m’empêche de me casser la gueule, de souffrir. Je pense que vous voyez de quoi je parle. Quand ça se passe (et ça s’est passé), j’assume et j’avance parce que je dois le faire mais c’est souvent parce qu’on m’a proposé des choses qui ne se sont pas concrétisées et non pas parce que j’ai essayé d’obtenir quelque chose et que ça ne s’est finalement pas produit. Je limite donc les risques.

Je me rappelle avoir assisté à une conférence sur les femmes leaders. Une des conférencières disaient que les femmes refusaient trop souvent quand on leur proposait de se mettre en avant. Elles disent qu’elles ne peuvent pas. Elles donnent même le nom de quelqu’un qu’elles jugent meilleur qu’elles sur le sujet. Une façon de faire typiquement féminine selon elle. Il paraîtrait que ça ne viendrait jamais à l’idée des hommes de penser qu’ils ne pourraient pas être à la hauteur.

Avant de prendre le lead de ma propre initiative, je me suis dit qu’il ne fallait en tous cas pas que je refuse quand on me propose une opportunité en rapport avec mon job. Par exemple, je me suis retrouvée à une conférence de presse et la responsable de la communication de l’entreprise qui m’avait invitée m’a demandé de prendre la parole devant tous les autres journalistes afin de donner mon avis sur un point précis. Je me suis immédiatement dit que je n’étais pas légitime, qu’il y avait d’autres journalistes beaucoup plus capables que moi sur le sujet et blablabli et blablabla. Et puis j’ai dit STOP! J’y suis allée, j’ai stressé un bon coup et… tout s’est très bien passé. Ma carrière n’a pas été chamboulée (ni négativement ni positivement). Personne ne s’est moqué de moi. Bref, j’ai eu peur de pleins de choses qui ne se sont jamais produites.

J’étais super fière d’avoir osé. Ce n’était pas grand chose et pourtant, pour moi, si. Je suis sûre que la prochaine fois qu’une tel événement se produira, je serai beaucoup plus zen par rapport à cela.

Sur le même sujet, je suis tombée ce matin sur une vidéo de la fashion blogueuse Kayture. Malgré sa jeunesse, je trouve que cette fille a une confiance en elle rare. Franchement, si toutes les filles affichaient une telle fraîcheur et un tel goût de l’entrepreneuriat, les hommes n’auraient qu’à bien se tenir!

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
1

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *