Soldes: attention aux pas si bonnes affaires

0 Pas de mots-clés Permalien 1

 

Le soleil est enfin là. Et qui dit soleil dit envie d’acheter des tonnes de petites robettes et de chaussures qui laissent nos petons respirer. Surtout qu’avec le temps qu’il a fait jusque-là, on avait plutôt envie de dénicher des pulls en cachemire que des tops sans manches. Bon, ça tombe bien, les magasins annoncent des prix cassés. 70% du 50%. La robe à 15 fr. au lieu de 350, l’affaire du siècle. Aïe aïe aïe, tranquilloux les loulous. On se calme tout de suite. C’est pas parce que c’est presque donné que l’affaire est bonne. Ça va vous faire une belle jambe de vous retrouver avec 15 robes si vous ne les portez jamais.

Les soldes ne sont de loin pas à bannir mais il est judicieux de prendre quelques précautions avant de faire chauffer la carte de crédit.

1. On n’oublie pas ce qui nous va
L’avantage, avec les années qui passent, c’est qu’on commence à se connaître physiquement. On sait les formes qui nous vont le mieux, les couleurs qui illuminent notre teint et les attributs qu’il faut mettre en avant. Donc ce n’est pas parce que c’est pas cher qu’il faut craquer pour une micro-jupe alors qu’on n’aime pas montrer ses jambes. Le « mais ça vaut tellement la peine », « une jupe Isabel Marant à 50 fr., je peux pas laisser passer ça » ou autre « tant pis si je ne le mets pas souvent, ça m’a presque rien coûté ».

2. On réfléchit avant d’acheter
La précipitation n’est jamais bonne. Pourquoi se précipiter pour acheter quelque chose? On se rue parfois sur une pièce comme si notre vie en dépendait. Et si elle vous passe sous le nez? Finalement, est-ce grave? Vous rappelez-vous d’un achat que vous n’avez pas pu faire et que vous regrettez toujours des années après? La règle, c’est de ne jamais acheter quelque chose tout de suite mais de laisser passer une journée. Si vous n’arrêtez pas d’y penser, retournez l’essayer et vous verrez si ça vous plaît toujours autant.

3. On ne change pas de taille
Vous êtes total in love pour une paire de pompes mais il ne reste que du 39 alors que vous faites du 38. Vous vous dites que c’est pas grave, vous mettrez des semelles sur des coussinets anti-dérapants, ça devrait le faire. STOP!!!!!! Ne succombez que si elles vous vont très bien. Si ce n’est pas le cas, vous mettrez vos pompes une fois parce que vous en avez vraiment envie puis de moins en moins parce que vous n’êtes pas assez bien dedans. Pareil pour cette petite robe qui vous irez tellement bien si vous perdiez 2 kilos…

4. On pense à son mode de vie
On a déjà 10 tops noirs de la même matière et de la même forme. On adore cette robe longue mais on n’aura jamais l’occasion de la porter. Retenez-vous de passer à la caisse. Si vous devez vous habiller bien pour aller bosser tous les jours, ça ne sert à rien d’avoir 40 paires de jeans alors que vous portez toujours le même quand arrive le week-end. Comme il est inutile d’avoir 5 tenues de ski si vous ne skiez qu’une fois par année.

5. On pense toujours à l’effet wouah
Comme pour n’importe quel autre achat, on achète que si ça nous fait wouah. Je vous avais déjà parlé de ce truc dans un précédent post. Si vous vous trouvez canon avec ce pantalon, n’hésitez pas. A la moindre hésitation, n’achetez pas. Vous aimez ce chapeau mais vous ne voyez pas quand vous pourrez le porter ou vous aimez ces chaussures mais vous savez qu’elles vous feront mal quand vous les porterez, ne sortez pas le porte-monnaie. Ça n’en vaut pas la peine.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
1

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *