Finir avant de racheter

0 Pas de mots-clés Permalien 0

Ça vient d’où ce truc de toujours devoir faire des réserves? Acheter un nouveau shampoing alors qu’on en a déjà trois autres pas encore entamés… Acheter encore un démaquillant, au cas où. Bon, quand on nous vend le multipack de trois dentifrices moins cher que le produit à l’unité, on peut encore hésiter.

Dans mon boulot, je n’arrête pas de voir passer des nouveautés en matière de beauté. Tous les nouveaux vernis, les derniers shampoings, les crèmes. Je dois me faire violence pour ne pas tout embarquer. « Cette palette bleue est sympa ». Sauf que je ne porte jamais de bleu sur les yeux. « Je pourrais essayer ce vernis jaune fluo. » Sauf qu’au fond de moi je sais très bien que je ne le porterai jamais. Donc j’embarque les produits chez moi puis je ramène le tout au bureau quelques jours plus tard, quand je suis redevenue raisonnable.

Je fonctionne comme ça pour les produits cosmétiques mais aussi pour la bouffe. Et les bouquins. J’engrange, au cas où. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais on a beau avoir trois shampoings en réserve, on a toujours envie du dernier qui vient de sortir. Celui qui rend les cheveux plus brillants, encore plus lisses. Le cercle infernal ne s’arrête jamais.

J’ai donc décidé de dire STOP! (Enfin j’essaie.) Je me fais violence pour ne racheter une crème que quand j’ai terminé la mienne. Pareil pour les paquets de chips et autres confitures. Ce qui est génial, c’est que je constate que si je ne craque pas et que je n’achète pas quelque chose, je n’y pense même plus quelques jours après. Je pense déjà à autre chose. Chose à laquelle je ne penserai plus quelques jours après. Vous voyez le genre!

Et vous, comment faites-vous pour ne pas craquer sur tout ce qui vous fait envie?

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
0

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *