Se libérer du temps en désactivant les alertes mail

Se libérer du temps en désactivant les alertes mail 150 150 La vie en plus simple | Mélanie Blanc

A terme, je rêve de ne relever mes mails qu’une fois par jour, voire une fois par semaine. Le rêve suprême… Au réveil, dès qu’on allume son portable (à condition qu’on l’éteigne pendant la nuit) la valse des mails commence pour ne cesser qu’au moment d’aller se coucher. Il y a quelques temps, je me suis sentie submergée. Un son, une vibration annonçant l’arrivée d’un mail et tout s’arrête. Pour quoi? Souvent pour une newsletter sans importance ou pour quelque chose qui peut sans problèmes attendre quelques heures.

J’ai commencé à réfléchir à cela lorsqu’un ami m’a dit qu’il ne relevait ses mails qu’une seule fois par jour, à 16h. Il me disait que plus de la moitié des mails reçus n’avait plus besoin d’être traité car l’expéditeur avait trouvé la réponse à sa question entre temps. Il gagnait donc ainsi pas mal de temps et se sentait plus à son affaire professionnellement.

J’ai quand même mis quelques temps avant de franchir le pas. Il y a deux semaines, j’ai enlevé l’option push sur mon smartphone et supprimé les bulles d’alerte de mails sur mon ordinateur. Je n’arrive pas encore à ne consulter mes mails qu’une fois par jour mais je suis contente de ne me connecter à ma boîte mail que lorsque je l’ai décidé. Je ne me sens plus à la merci de tous ces messages.

Bon, j’ai dû faire un deuil, celui de me sentir indispensable. Le premier week-end (j’ai commencé par un week-end, il ne faut quand même pas déconner!), j’avais l’impression d’être seule au monde. Je ne reçois presque plus de SMS depuis l’ère du smartphone, encore moins de téléphones, du coup mon portable est resté silencieux pendant deux jours. Mais quelle libération!

Il y a 0 commentaire(s). Ajoute le tien.

*

code