[Simply111] Etre végétarien, très peu pour moi!

C’est bon, je suis arrivée à la fin de mon défi un mois sans viande. Mission accomplie. Je l’ai fait et je suis contente d’avoir relevé le pari. Au début du mois, je me suis dit que je continuerai certainement sur ma lancée, une fois ce mois terminé, mais non. Je vais me remettre à manger de la viande. 

POURQUOI? J’avais pourtant l’air tellement convaincue qu’arrêter était aussi bon pour la santé que pour la planète, mon porte-monnaie et tout et tout…

Tout simplement parce que je sens que ce n’est pas encore le moment. J’y pense toujours mais, prendre une telle décision aujourd’hui serait forcer les choses et je pense de plus en plus qu’il faut faire les choses en douceur, quand on en ressent l’envie au plus profond de soi plutôt que se forcer parce que des éléments extérieurs nous poussent à le faire.

Quand ça vient du plus profond de soi, changer une habitude est facile tandis que si on le fait pour des raisons extérieures – aussi bonnes soient-elles – on va se sentir frustré et on aura tout le temps envie de craquer.

Quand j’y pense, c’est exactement comme pour l’alcool. J’ai fait un mois sans alcool, tous les mois de février, pendant 8 ou même 10 ans – je ne sais plus. Puis, tout d’un coup, j’ai senti que c’était le moment d’arrêter complètement. Ce que j’ai fait. Maintenant je ne sais pas si c’est pour le reste de ma vie mais, en tous cas, pour le moment, je sens que c’est ce dont j’ai profondément besoin et ne plus en boire ne me cause aucun problème parce que je sens que c’est quelque chose qui vient du plus profond de moi.

Peut-être que je vais instaurer un mois par année sans viande, comme j’avais instauré ce mois sans alcool. Ça me permettrait de poursuivre cette réflexion sans me mettre de pression. 

C’est ça que j’adore avec « ces mois sans… ». Se passer de quelque chose pendant un mois est tout à fait faisable et ça permet de se donner une bonne idée de son rapport aux choses. Et, surtout, savoir qu’on va pouvoir reprendre ses habitudes une fois le mois passé rend l’objectif accessible: c’est un peu compliqué mais pas trop.

Restez informés!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRATUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers

CE QUE CE MOIS SANS VIANDE M’A APPRIS:

  • les restaurants ne proposent pas très souvent des menus végétariens qui font envie. Les rares bons plats végétariens que j’ai mangés, c’était dans des restaurants clairement végétariens. Autrement c’est souvent quelques légumes genre « tu fais chier tout le monde avec ton régime et voilà tout ce que tu mérites »;
  • le sujet est super sensible et je suis hallucinée de m’être retrouvée, un soir, face à un pote qui a commencé à m’agresser en me disant que je me faisais complètement avoir par les propos complotistes des défenseurs de la cause animale alors que je lui disais juste que j’avais décidé de ne pas manger de viande pendant un mois. Point;
  • j’ai mangé vachement plus de poisson et je ne suis pas certaine que ce soit meilleur. Plus léger, c’est certain, mais pas mieux en ce qui concerne la souffrance animale, l’écologie, l’ingestion de métaux lourds et j’en passe;
  • j’ai mangé vachement plus de fromage et ça, pour ma digestion, c’est pas l’pied;
  • j’adore la charcuterie.

PAR CONTRE, JE VAIS ESSAYER DE:

  • aller acheter la viande que je cuisine dans une bonne boucherie de quartier plutôt qu’au supermarché;
  • dans les restaurants, choisir autant que possible des plats sans viande;
  • manger beaucoup plus de légumes quand je mange seule chez moi plutôt que pain-fromage-charcuterie.

Ces derniers mois, je réfléchis de plus en plus à mon alimentation parce que je suis persuadée que celle-ci a une influence directe sur mon énergie, ma santé, mon humeur. Dans l’ensemble, je ne mange pas mal mais je sais que je pourrais adopter de meilleures habitudes alimentaires. C’est un long chemin et arrêter la viande pour me ruer sur du poisson ou des tonnes de fromage, je ne vois pas l’intérêt.

Là, je sens que je ne dois prendre aucune décision hâtive concernant la nourriture parce que je me sens beaucoup trop influençable. J’ai lu pas mal de trucs sur la viande qui me font dire qu’il faudrait que j’arrête d’en manger puis je regarde comment je pourrais remplacer la viande et je tombe alors sur des articles qui disent que, le poisson, c’est une catastrophe aussi. Les produits laitiers, on n’en parle pas. Bon, il reste le soja, le quinoa, l’avocat. Jusqu’à ce que je lise des articles qui expliquent que c’est une catastrophe aussi. On dirait que la seule solution acceptable serait d’arrêter purement et simplement de manger… Oui, mais non! Faut quand même pas déconner!

Il y a quelques jours, je parlais de cela avec une nutritionniste qui me disait que des gens finissaient pas souffrir d’orthorexie à force de ne lire que des horreurs sur la bouffe.

Orthorexie: ensemble de pratiques alimentaires caractérisé par la volonté obsessionnelle d’ingérer une nourriture saine et le rejet systématique des aliments perçus comme malsains.

Donc, pour ne pas basculer du côté obscur et finir orthorexique, j’ai décidé de ne pas devenir végétarienne. En tous cas pour le moment…

Je serais intéressée de savoir comment vous gérer l’alimentation. Vous vous posez aussi beaucoup de questions à force de lire tout et n’importe quoi sur la bouffe ou vous arrivez à garder vos distances par rapport à cela?

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 1'500 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
9
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
8 Commentaires
  • Virginie
    mai 4, 2017

    Coucou,
    Ton feedback est très intéressant et honnête 🙂
    L’année passée, j’ai aussi fait un mois végétarien (si cela t’intéresse: http://www.avecpanache.ch/mois-vegetarien-bilan/) et à la fin, j’ai aussi repris la viande mais en changeant quelques habitudes: achat de la viande principalement chez le boucher et recherche de recettes végératiennes pour diminuer la quantité de bidoche par semaine.
    Et cela fonctionne bien ainsi.
    Chacun essaie de faire au mieux je crois 😉
    Belle journée
    Virginie

    • Mélanie
      mai 10, 2017

      C’est exactement ça: on essaie chacun de faire de son mieux. Je me réjouis de lire ton billet.

  • Val
    mai 4, 2017

    Allez, je me lance! Je croyais t’avoir mis un comm sous ton mois sans alcool, mais c’était sûrement ailleurs! alors moi comme tu l’as peut-être lu, cette année j’ai fait LE CAREME: 40 jours sans viande ET sans alcool. Eh bien ne pas manger de viande s’est passé presque sans y penser, tandis que l’alcool, c’était la punition totale, le grand écart avec les invitations d’apéros, tellement de frustration que depuis je bois un petit verre TOUS les jours, bravo Valérie….
    Je pense comme toi qu’on ne sait plus quoi manger pour faire JUSTE, c’est pour cela que j’ai décidé de ne plus me poser la question et de manger ce qui me fait envie, avec une règle qui est devenu un réflexe: bio et local quand c’est possible. Faire ses courses à la Coop n’empêche absolument pas ni l’un, ni l’autre, au contraire. Quant aux boucheries de quartier, je te dirai entre quatre zieux ce que j’en pense…..
    Oui, j’ai mangé beaucoup de pâtes et de fromages, et je n’ai pas maigri, ce qui était mon but avoué. Mais qu’est.ce que je me suis régalée, il y a tellement de plats délicieux sans viande, y compris au resto. Et garder le poisson pour le vendredi…
    Bon, on se fait quand un petit lunch ou un virgin apero un de ces 4? 🙂

    • Mélanie
      mai 10, 2017

      C’est sûr qu’en travaillant à la maison, j’ai quand même vachement moins de tentations que quand j’étais salariée et qu’on se faisait tout le temps des croques à midi et souvent des apéros…
      Un Virgin apéro, oui! On attendant que le soleil se décide enfin et on agende.

  • Lucie
    mai 5, 2017

    Juste pour rappel, tu n’as pas fait un mois sans viande : le poisson, c’est de la viande (= chair animale). Objectif raté, dommage.

    • Mélanie
      mai 10, 2017

      Raté dans l’utilisation du bon terme mais pas dans mon défi puisque je m’étais fixée un mois sans viande! Mais merci pour la remarque. Je vais adapter ça immédiatement dans le billet.

  • Elodie
    mai 9, 2017

    Coucou Mélanie,
    Ici on est flexitarien. On mange très peu de viande et poisson genre 1 fois /semaine à la maison. En général., c’est de la viande issue de nos animaux (poulet, lapin, agneau), mais parfois on achète de la viande boeuf ou porc en gros chez le paysan bio du coin.
    Par contre, mon mari et mon ado mangent tous les midis à l’extérieur. Et pour le coup, quand on va au resto, je choisis plutôt des plats avec de la viande ou poisson (un peu le contraire de tes résolutions.)
    Et question éthique, je sais que les animaux que l’on mange ont eu une belle vie et qu’ils ont été traités avec respect. Cette émission https://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/homeopathie-veterinaire m’avait confortée dans le choix qui était juste pour nous. Donc on a trouvé notre équilibre comme ça pour l’instant.
    Bisous et à une prochaine!

    • Mélanie
      mai 10, 2017

      Merci pour le lien. Je vais écouter ça avec grand intérêt.
      Je pense que l’important est vraiment de tester et de voir ce qui nous correspond le mieux. Ce qui est drôle, c’est que, depuis un moment, moins je me fixe de règles, plus je mange tout avec plaisir (des choses saines mais aussi de la junk-food) et plus je me sens bien dans mon alimentation. Ça doit être ce fameux lâcher-prise…
      Ton ado… J’arrive pas à y croire!!!!! 😉

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *