[Simply111] Février sans alcool: bilan et grande décision

  • Pour comprendre le concept du Simply111, cliquez ici.
  • Pour comprendre pourquoi je me suis imposée un mois sans alcool, vous pouvez relire le billet dans lequel j’en parlais en cliquant ici.

Simply111 de février: 1 mois sans alcool. CHECK!

Voici le bilan de ce mois sans alcool:

Ce mois m’a permis de me rendre compte d’une chose: ma jeunesse est derrière moi. Fini les folles soirées. Je ne sais pas si c’est 🙂 ou 🙁 On va dire que c’est comme ça.

Plusieurs raisons à cela:

  • j’ai moins envie de sortir;
  • quand je sors tard, je mets des jours à m’en remettre;
  • je suis indépendante et je travaille la plupart du temps seule chez moi. Je n’ai donc plus de collègues qui me débauchent pour des apéros;
  • je n’habite plus dans une ville où c’est la folie d’la night. Du coup, j’ai moins l’occasion de fréquenter des lieux de débauche. (Christophe, si tu me lis, je sais déjà que tu vas t’empresser de tenter de me prouver le contraire!!!!!) En plus, les cops avec qui j’avais l’habitude de sortir ne vivent pas dans le coin. Et, comme elles sont presque toutes casées avec mari et enfants, elles sortent aussi moins. (Mais quand elles le font, elles le font à fond. Autant profiter de la baby-sitter jusqu’au bout de la nuit même si la soirée n’est pas top);
  • j’ai de plus en plus envie de prendre soin de moi, genre bonne alimentation, yoga et méditation.

Bref, JE DEVIENS VIEILLE!!!!!!!!!!

Ça me rappelle ce jour où j’étais à Zürich pour le boulot. J’y ai rencontré un mec qui organisait les soirées les plus trendy de la ville. Quand je lui racontais que j’adorais le yoga, la méditation, que je faisais de plus en plus attention à ma consommation d’alcool et que j’aimais me coucher tôt, il m’a sorti: « Je ne sais pas si t’es super has-been ou hyper-tendance. » Ou un truc du genre…

Donc, ce mois, je n’ai pas bu une goutte d’alcool et ça a été plutôt facile puisque je n’ai eu que peu d’occasions de le faire.

Je me suis retrouvée quelques fois avec des potes mais ils n’ont pas tellement insisté quand je leur parlais de mon « mois sans ». Je crois qu’ils se font vieux eux aussi! 😉 Par contre, ça alimente toujours les conversations. La différence: il y a quelques années, quand je faisais ce « mois sans », on me disait « Oh mais t’es pas cool. » « Allez, juste un verre, ça va pas te tuer! » « Franchement t’es pas drôle! » « Bon, on se revoit dans un mois. » Souvent avec un arrière-fond de musique à donf’.

Aujourd’hui, c’est plutôt: « Ah, moi aussi mais je préfère le faire durant le mois de novembre. » « T’as raison, j’y pense aussi. » « Je fais un truc du style: je ne bois plus du dimanche au jeudi. » Souvent avec un bon petit plat bio sur la table, quelques bougies pour l’ambiance et un remix de musique des années ’80-’90 en arrière-fond. 

En fait, tout le monde a l’air de mettre en place ses propres tactiques face à ce liquide qu’on aime mais qui ne nous fait pas forcément du bien.

Durant ces derniers 28 jours (« T’as choisi le p’tit mois, c’est trop facile! » Ça je l’ai aussi souvent entendu), les quelques fois où je me suis retrouvée dans une ambiance où l’alcool coulait (pas forcément à flots mais coulait quand même), le plus difficile était de ne pas faire comme tout le monde. Ah, le fameux « j’aime qu’on m’aime » dont je vous parlais hier. C’était plutôt le fait de ne pas faire comme les autres qui me causait un problème plus que le fait de ne pas boire du tout.

En fait, je suis pas une fan de vin. J’aime bien l’idée de boire un coup, le truc convivial, mais je n’ai jamais été une grande connaisseuse et ça ne m’a jamais intéressé de le devenir. Par contre, j’aime bien la bière quand j’ai très soif mais une bière sans alcool me convient parfaitement. Par contre, j’aime bien le champagne et surtout le Spritz en été mais je peux très bien m’en passer. Quand j’y pense, la seule chose qui m’a vraiment manqué à plusieurs reprises: un bon Colonel (du sorbet citron avec de la vodka) ou n’importe quel autre sorbet arrosé. J’adore ça!!!!!!

Après ce mois sans alcool, j’ai donc pris UNE GRANDE DÉCISION: j’arrête l’alcool… sauf les Colonels et autres sorbets arrosés.

Parce que toutes ces dernières années m’ont permis de comprendre une chose: c’est plus simple pour moi de ne pas boire du tout que de ne boire qu’un peu. Et, surtout, l’alcool, ça me manque d’en boire sur le moment mais, le lendemain, je suis le 100% du temps contente de ne pas en avoir bu.

C’est bon, j’ai assez bu, j’ai de moins en moins besoin de faire comme tout le monde et j’aime mieux être en forme le matin plutôt que de trop picoler un soir.

Je sais, je suis définitivement vieille!!!! 😉

N'oubliez pas votre cadeau avant de partir...
  optin horizontal

Chargez ce GUIDE NUMÉRIQUE GRATUIT et préparez-vous à vivre votre vie en beaucoup mieux.

Vos données ne seront jamais transmises à des tiers!
11
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *