[#simply111] C’est parti! Le mois de février sera… sans alcool

Comme je vous l’annonçais dans mon précédent billet, je vais consacrer tout le reste de cette année à la réalisation de challenges. Chaque mois son challenge. Soit 11 mois, 11 challenges vu que je vous expliquais, dans ce même billet, pourquoi je commençais cette aventure en février et non pas en janvier. 

Pour commencer ce #simply111, le THÈME du mois de FÉVRIER est:

L’ALCOOL

Eh non, il ne s’agira pas d’en boire un maximum mais plutôt de ne pas en boire du tout. 

Pourquoi j’ai choisi de passer un mois sans boire d’alcool?

Parce que c’est un sujet auquel je réfléchis souvent. Tellement que je viens de me rendre compte en farfouillant dans les archives de ce blog que j’ai déjà écrit au moins trois posts à ce propos…

La gueule de bois ou l’expérience du moment présent

Like a virgin!

ou encore

Boire tout en restant sobre

Euh, moi, un problème avec l’alcool? Nooooooooon!!!!!!!!!! 😉

Ce mois sans alcool n’est pas une première vu que je le fais durant chaque mois de février depuis 7 ou 8 ans. L’avantage number one, c’est que, grâce à ça, je me rends compte que je peux m’en passer. Ben oui, ça peut paraître con dit comme ça mais comment savoir si c’est le cas si on ne le fait pas?

Ce que j’ai pu constaté par rapport à l’alcool:

  • je me sens mieux quand je n’en bois pas;
  • je n’arrive pas à boire juste pour le plaisir (avec l’alcool, c’est, soit je reste sobre, soit je finis éméchée. Il n’y a pas d’entre-deux);
  • j’aimerais arrêter complètement d’en consommer parce que ça ne m’apporte plus grand chose et pourtant je n’y arrive pas. (Par contre, je ferais une incartade pour participer aux Recettes Pompettes parce que j’adore cette émission!!!!!!);
  • j’ai un très bon ami qui a des bars à vins et avec qui j’aime bien prendre l’apéro;
  • j’ai souvent de la peine à résister à la pression sociale. Surtout que je suis plutôt considérée comme « la pote qui aime bien picoler » et que cette définition me plaît plus que « la fille coincée qui ne boit pas une goutte »…

Je parle régulièrement de ce sujet avec des amis parce que, s’approchant de la quarantaine ou l’ayant déjà dépassée, je me rends compte que c’est un thème qui turlupine pas mal de monde. Je connais d’ailleurs de plus en plus de « bons vivants » (surtout des mecs) qui se mettent à faire cette diète.

Un conseil si l’aventure vous tente: commencez tout de suite! N’attendez pas le bon moment parce qu’il n’y en aura jamais. J’avais opté pour le mois de février (« ouais, trop facile, tu fais ça parce que c’est le mois le plus court! », ai-je souvent entendu dire) en pensant que ce serait un mois avec peu d’occasions de boire (les Fêtes sont passées, la saison des BBQ n’est pas encore ouverte,…) et, la première fois que j’ai relevé ce défi, j’ai été invitée à pleins de soirées (bon, il faut dire que j’étais jeune à l’époque!!!! 😉 ). Je n’avais jamais imaginé que le mois de février pouvait être aussi animé.

Cette année:

  • Le 1er février, c’est l’anniversaire de mon amoureux. Il y aura la family à la maison mais ça sera quand même 0 alcool pour moi;
  • Le lendemain (le 2), je participe à un afterwork avec une bande plutôt « picoleurs ». Et ça sera quand même 0 alcool pour moi;
  • Dès vendredi, plusieurs personnes viennent passer le week-end chez nous. Donc vin au programme, of course. Sauf pour moi.

Dimanche, nous serons seulement le 5 février et j’aurai déjà eu 5 occasions (au moins vu qu’il y a le midi et le soir…) de picoler.

Un mois sans alcool m’a aussi permis de me rendre compte de ça: il y a toujours une excellente raison pour partager un verre!

Alors, l’aventure vous tente? Ou pas du tout…

HASHTAG #simply111

Dans tous les cas, je serais ravie de vous lire sur le sujet:

  • est-ce que vous avez déjà fait un mois sans alcool? Si oui, qu’est-ce que vous en avez retiré?
  • est-ce que l’aventure vous tente? Si oui, qu’est-ce qui vous retient?
  • quel est votre rapport à l’alcool: total in love ou amour-haine…
Dites-moi tout en commentaire. Ça pourrait être intéressant de partager nos avis sur la question histoire d’alimenter mon/nos « mois sans ».

POUR VOUS PERMETTRE D’Y RÉFLÉCHIR, VOICI LE THÈME #2 DU MOIS DE MARS #SIMPLY111: NE PAS ME DÉFILER (DU STYLE REGARDER EN L’AIR, CHANGER DE CONVERSATION OU PARTIR) QUAND QUELQUE CHOSE NE SE PASSE PAS COMME JE VOUDRAIS

N'oubliez pas votre cadeau avant de partir...
  optin horizontal

Chargez ce GUIDE NUMÉRIQUE GRATUIT et préparez-vous à vivre votre vie en beaucoup mieux.

Vos données ne seront jamais transmises à des tiers!
10
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
2 Commentaires
  • saperlipopette
    février 3, 2017

    Coucou Mélanie,
    Avant pour nous c’était la diète de janvier et puis après 3 années consécutives de janvier « sans » on a décidé que c’était quand même bien tristounet un bon resto avec un verre d’eau… Alors du coup on est passé à janvier et février sans alcool la semaine. Du coup cela nous laisse les week-end pour profiter d’un apéro entre cops ou/et d’un bon repas arrosé convenablement.
    Sinon pour ma part et bien que ce n’était pas non plus qu’on se prenait des cuites tous les soirs, il n’y a pas photo: je dors comme un bébé et mon teint est bien plus frais le matin.
    Sinon pas mal l’idée des challenges, je vais y réfléchir !
    Bon week-end

  • Marie
    février 3, 2017

    En Belgique, c’est le défi proposé par la fondation contre le cancer et intitulé « TOURNÉE MINÉRALE » !!
    Un petit tour par leur site et vous y découvrirez un calculateur d’économies réalisées … la possibilité de soutenir la fondation et plein d’autres chouettes témoignages. vous verrez que vous n’êtes pas seule à relever ce défi de 28 jours !!! Prise de conscience de sa consommation réelle !!…
    Je serai de tout cœur avec vous pour relever ce défi. Je n’ai jamais été friande d’alcool mais passée par la case cancer, je suis no alcool; lors des fêtes familiales, j’accepte une demi coupe et puis le reste et en tout temps c’est de l’eau plate, pétillante aromatisée …. il y a de quoi varier 😉 !! La vie est aussi belle sans alcool mais il est vrai que la pression sociale n’aide pas hélas à y accéder.
    Maintenant réduire sa consommation est déjà une belle étape vers une vie plus saine. Vous allez y arriver !!
    Lectrice assidue et silencieuse, j’en profite pour vous dire que je fais souvent de belles découvertes grâce à vos publications et je vous exprime toute ma gratitude pour ces bons moments.
    Avec le timide soleil d’un petit coin de Belgique.
    Marie

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *