La transpiration, il faut qu’on en parle…

Maintenant que Sharon Stone a brisé le tabou en devenant l’ambassadrice d’un laboratoire de produits de médecine esthétique afin de prouver qu’on peut se faire piquouser sans paraître figée, je vais enfin pouvoir vous parler d’un truc: mon expérience Botox. Enfin, pas vraiment la mienne…

J’ai une amie médecin qui vit en Australie depuis des années et qui s’est mise à injecter du Botox depuis pas mal de temps. A des femmes qui veulent paraître plus jeune évidemment mais aussi dans la mâchoire de personnes qui grincent des dents la nuit et aux migraineux. Selon ses dires, un vrai miracle. Elle qui avait des migraines terribles en est enfin débarrassée tout comme son mari.

Une autre copine toubib m’avait déjà dit qu’elle injectait aussi de la toxine botulique aux gens qui avaient des tics nerveux et que ça fonctionnait très bien.

Tous ces trucs de migraines et de dents qui grincent, c’est bien joli mais ça ne me touche pas plus que ça. Par contre, quand elle m’a parlé du Botox sous les aisselles pour empêcher la transpiration, j’ai trouvé ça génial. Mais comme elle est en Australie, ça aurait fait un peu cher la séance!

C’est alors qu’un ami s’est installé dans une clinique de médecine esthétique pas loin de mon boulot. (J’avais commencé des études de médecine, d’où le nombre très élevé de mes potes toubib!) Lors du passage de ma copine australienne en Suisse, on s’est vus tous les trois et ils m’ont tous les deux reparlé de ce truc de Botox anti-transpi. Vu que l’anni de mon amoureux tombait bientôt, je me suis dit que c’était un cadeau parfait. Il allait faire le cobaye. C’est pas qu’il transpire des masses mais quand vous devez porter une chemise tous les jours, souvent bleu clair, vous avez beau ne pas transpirer comme un bœuf, avec cette chaleur, c’est l’enfer et vous avez bien de la chance si vous n’avez pas de grosses Ingalls qui apparaissent (en référence à Charles Ingalls de « La Petite Maison dans la Prairie » qui travaillait à l’extérieur, sous un soleil de plomb, et qui finissait donc avec des énormes tâches de sueurs sous les bras).

Le principe est simple: le médecin vous fait une cinquantaine de piqûres sous chaque aisselle (après vous avoir appliqué une crème anesthésiante afin d’éviter les douleurs. Mon amoureux est assez douillet – enfin, un homme, quoi! 😉 – et il a très bien supporté donc pas de panique.) Ensuite, dans un délai de deux semaines, votre transpiration s’arrête complètement pour réapparaître d’un coup d’un seul entre 4 et 6 mois plus tard. Pendant ce laps de temps, plus une goutte.

On était en vacances au soleil la semaine dernière et j’ai pu constaté les effets. Impressionnant!

Oui, ça coûte une certaine somme (env. 900 CHF la séance) et, oui, c’est du Botox. Certains diront que c’est très mauvais pour la santé, d’autre pas du tout. Franchement, je n’ai pas d’avis tranché sur la question mais quand je vois les merdes qu’on se met sous les bras pour ne pas transpirer, je me dis que ça ne doit pas être pire. J’ai passé des années à m’appliquer du Sudaxyl, super efficace pour empêcher la transpiration, mais à mon avis bourré de trucs pas très recommandables.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les 1'526 abonnés à ma boostletter hebdomadaire et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes qui vont changer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
9
Vous aimez? Partagez! Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
1 Commentaire
  • Polly
    juillet 25, 2015

    900 fr pour ne pas transpirer? seriously honey? Je préfère encore un déo au sel d’aluminium (Borotalco, halte à la transpiration!!!)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *