Le blog culinaire qui a tout bon

*

Je suis une pive en matière de cuisine. Cela ne veut pas dire que je n’arrive rien à faire de bon. Le problème, c’est que je n’arrive rien à faire sans recette… A part les pâtes avec une sauce pré-préparée ou des pizzas surgelées, on s’entend. Et, même là, j’ai toujours besoin de regarder le temps de cuisson et la température sur le carton alors que j’achète les mêmes depuis des années.

Régulièrement, je culpabilise que mon amoureux soit toujours aux fourneaux alors je me dis que je vais faire quelque chose. Le problème, c’est que, quand je m’y mets, je me lance toujours dans un truc compliqué. Et qui dit compliqué dit sûrement très bon mais dit ne pas avoir envie de s’y remettre de si tôt tellement c’est compliqué. Passer trois heures en cuisine pour que le tout soit englouti en 3 minutes, il n’y a rien de plus frustrant.

Mon problème est donc de trouver des recettes simples à faire tous les jours. Des recettes qui ne nécessitent pas une tonne de matériel et, surtout, qui ne nécessitent pas des tonnes de connaissances culinaires préablables.

Et c’est là qu’une de mes collègues vient à ma rescousse avec un blog qui tue sa race pour la bouffe. Elle y donne des recettes mais pas seulement. Elle en profite pour emballer celles-ci à coup d’histoires dont elle seule a le secret.

ABONNEZ-VOUS à MA NEWSLETTER!
Tous les vendredis, gratuitement dans votre boîte e-mail. Exemple.
Vos coordonnées ne seront jamais transmises à des tiers

Depuis des années, mes collègues et moi lui disons qu’il faut absolument qu’elle monte un one-woman-show tellement elle a l’art de bien raconter les histoires. On a une Florence Foresti en puissance au bureau et nous sommes malheureusement les seuls à en profiter. Heureusement, elle écrit aussi très bien donc tout le monde peut désormais en profiter grâce à la blogosphère.

Mais revenons-en à nos moutons fourneaux.

Avant qu’elle lance son blog, j’avais déjà eu l’honneur de goûter quelques-unes de ses recettes. A chaque fois, elle me disait « mais tu sais, c’est vraiment pas compliqué ». Sauf que le « vraiment pas compliqué » pour les as de la cuisine l’est souvent déjà beaucoup trop pour les néophytes comme moi.

Il y a quelques mois, quand elle a enfin mis son blog en ligne, j’ai pu constaté qu’elle ne me mentait pas. Ses recettes sont toujours originales et vraiment pas trop compliquées à mitonner.

Avant, quand je décidais de faire la cuisine, je surfais sur des sites afin de trouver une recette qui me parlait. Désormais, il n’y a qu’une seule adresse: Hungry Pipelette. Je sais que j’y trouverais toujours un truc bon à faire… en me bidonnant en passant. Si ça c’est pas dingue!!!!!

 

* l’autre jour, j’ai fait une de ses recettes, un truc à la courge avec des châtaignes, des pommes, des champi,… Miam miam miam. Sauf que le résultat est très miam mais pas très photogénique. Je vous ai donc photographié la recette en cours de préparation.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE CADEAU!
Rejoignez les plus de 2'000 abonné.e.s à ma boostletter hebdomadaire (exemple) et recevez GRAUITEMENT mon guide numérique "3 habitudes simples et gratuites qui vont transformer votre vie"
Vos données ne seront jamais transmises à des tiers
9
1 Commentaire
  • Bonvin
    janvier 8, 2015

    Hello Mélanie
    Merci pour le super blog que tu m a fait découvrir aujourd hui. Je me suis aussitôt inscrite.
    Mais attention aux vieilles dames qui ne parlent pas anglais SVP.
    J aimerais faire découvrir ton livre à une amie qui souffre de la maladie « des achats compulsifs « . Merci de l envoyer à Micheline.
    Toutes mes amitiés
    Mado

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *